Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 14:51
Comment mesurer les valeurs planétaires

Le Soleil qui entame son minimum attendra la fin de la COP22 pour refaire parler de lui. Les paris sont lancés que dans les prochaines décennies l'impact solaire sera remis à la place qui lui revient au centre des débats. Lorsque tous auront compris pourquoi la Terre évolue dans un système dit solaire.

Je pose le postulat que le réchauffement climatique se fera moins ressentir à mesure que le cycle solaire faiblira, ce qui selon des calculs astronomiques non encore validés par la communauté scientifique (objet que ce blog prétend soulever pour corriger l'erreur) devrait atteindre un seuil très bas au cours des deux prochains cycles solaires 25, 26, identiques ou proches de la moyenne de 50 groupes de taches solaires, celui du minimum de Dalton. Dans le meilleur des cas la configuration des cycles 13 et 14 de fin 19° début 20* siècle confirmera la factuelle baisse actuelle. J'avais avec cette méthode trouvé fin 2008 le chiffre de 70 pour le cycle solaire 24 actuel qui devrait effectivement s'en approcher comme l'indique la courbe. Bien évidemment il sera difficile d'admettre le lien avec l'activité solaire. L'équilibre des différentes couches de l'atmosphère est si long à réagir à la sensibilité thermique et son impact sur la composition chimique globale nécessite un temps rétroactif. Avant que les ordinateurs le comprennent et que nous l'expérimentions physiquement j'aurai presque un siècle d'existence.

 

 

 

 

 

 

En attendant revenons à des considérations astronomiques qui comme je l'indiquais est toujours en lien avec la religion, grand débat de société actuel. Aujourd'hui une excellente question sur twitter retient mon attention. Elle cherche à savoir si sur d'autres planètes les êtres vivants parlent aussi l'arabe pour appréhender Allah. 

Cette curiosité en attise d'autres :

1/ Si l'arabe est la langue du Coran, pourquoi se répand-il dans des parties du monde où l'arabe n'est pas la langue ? Cette contradiction devrait inquiéter les fidèles attachés aux interprétations littérales. Au lieu de cela, même la Turquie dont l'arabe n'est pas la langue maternelle s'empara du texte sacré pour asseoir son hégémonie ottomane. Comme quoi on s'accommode facilement d'une adaptation qui ne dit pas son nom dans le but de nier la justesse du darwinisme. Science gênante pour un Islam qui se dit Science infuse.   

2/ Alors que la COP22 débute au Maroc une autre question de statistiques se pose. Pourquoi les musulmans si fiers et soi-disant éclaireurs n'ont-ils pas les premiers averti le Monde et l'Humanité des dangers du réchauffement climatique ? Pourquoi ont-ils laissé les hébreux s'occuper de l'aménagement des déserts pour les transformer en oasis ? Comment peuvent-ils encore se dire supérieurs aux autres religions et modes de pensée ?

3/ Pourquoi si novateurs et modernes en tout, les musulmans n'ont-ils pas déjà trouvé un algorithme permettant de répondre à toutes les questions que légitimement se  pose tout un chacun par rapport à Allah et la science infuse qu'il a délivrée dans le Coran ? Dommage nous aurions pu savoir dans quel verset le coran parle des trous noirs, des ondes de gravité, des rayons X, de la singularité gravitationnelle etc. bref autant de notions que je n'ai pas trouvées dans le Coran. Une application permettant de les mettre en évidence serait mieux que toutes les discussions entre docteurs de la Science du Coran. Nous mourrons avant qu'ils tombent d'accord et cessent de s'entre-tuer à pour des interprétations à la base des croyances. Se faire la guerre dans l'unique but de montrer que les écrits coraniques sont véridiques. Sinon leur erreur sauterait aux yeux, et ils se refusent à la mettre en évidence. Un fonds de commerce inépuisable depuis la mort de Muhammad en 632.

Autant de question sans réponse qui montrent que l'Islam n'est pas la science infuse que ses interprètes prétendent. Mais il est vrai que les scientifiques du GIEC qui nient l'impact de l'activité solaire sur l'évolution du climat n'ont eux aussi pas hérité de ce savoir révélé. Seule celle qui l'annonce le sait.

Patricia Régnier

(à suivre) des modifications apparaîtront à mesure que ma réflexion progresse, du happening que je vous invite à suivre en direct en revenant lire ces lignes. Les non croyants refuseront ces truismes, que leur faut-il de plus pour y croire ? Même le prophète Muhammad n'accomplissait pas de miracle ! 

 

il est nécessaire de prouver que mes écrits ne sont pas des divagations. En plus d'être révélés ils sont aussi éprouvés à la rigueur scientifique comme l'atteste ces réussites.
il est nécessaire de prouver que mes écrits ne sont pas des divagations. En plus d'être révélés ils sont aussi éprouvés à la rigueur scientifique comme l'atteste ces réussites.

il est nécessaire de prouver que mes écrits ne sont pas des divagations. En plus d'être révélés ils sont aussi éprouvés à la rigueur scientifique comme l'atteste ces réussites.

Par ces suivis assidus j'ai pu confronter mon postulat et vérifier que la voie que je suis est la bonne pour apporter ma brique à la théorie de la grande unification qu'Einstein voulait démontrer, sans ordinateur. 

Mais cet autre histoire ne sera révélée que lorsque les scientifiques auront corrigé leur négationnisme concernant l'effet du Soleil sur le climat. 

Procédons par étapes pour aboutir à la vérité révélée que je n'entends pas laisser à l'Islam dans l'erreur la plus profonde en niant également la place du Soleil.

Patricia Régnier qui depuis près de 20 ans fait des cauchemars à cause du prix Nobel Al Gore et son médiatique film "la vérité qui dérange" annonçant l'apocalypse. 

Il n'est pas le seul à révéler des vérités qui dérangent. J'espère déranger le milliardaire jusqu'à ce que le Soleil revienne au centre du système climatique. Je ne suis pas climato-sceptique et soutiens que le climat change, mais il le fait en suivant les variations du Soleil autour duquel la Terre tourne, nier cette évidence est de l'hystérie pure. Quant au rôle de l'activité humaine, si elle était vraiment la cause essentielle, pourquoi l'homme d'affaire milliardaire continue-t-il à provoquer la multiplication des déplacements qui accroissent le dégagement de gaz ? Ce comportement est suicidaire pour une apocalypse organisée. Folie pure, la même qui fait vendre des armes à l'Arabie Saoudite ou les met dans les mains de la Turquie via l'OTAN du stand behind.

NB : La confrontation sur la négation du rôle du Soleil a aucun lien avec la politique mais avec la vérité révélée et scientifique qui dérange. Pour sortir le Monde des erreurs dans lesquelles il s'auto-détruit pour raisons politiques et/ou religieuses comme démontré avec l'Islam. Je suis libre-penseur. Pas comme les USA soumis à la Bible des évangélistes (serment sur la Bible à l'investiture du président) et au lobby islamiste comme signale le logo de cet organisme d'Etat. 

Comment mesurer les valeurs planétaires
Repost 0
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 22:02

Le professeur Vincent Courtillot physicien et géophysicien a recalculé les courbes du GIEC pour y trouver des erreurs.

Cette confrontation lui vaut les foudres de la communauté affiliée au GIEC.

M. Courtillot explique que les mouvements astronomiques provoquent l''excentricité de la Terre dans sa rotation autour du Soleil ce qui influe sur les variations des températures conjugué à l'activité solaire plus ou moins importante.

Repost 0
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 09:40

Les océans qui occupent 1/3 de la planète les grands oubliés de la cop21 doivent être mieux étudiés pour comprendre l'importance de leur rôle dans l'évolution du climat selon François Gaill directrice de recherche responsable de la plateforme océans et climat.

Mais n'oublions pas que le comportement des océans est indubitablement lié à l'activité solaire qui les réchauffe ou refroidit. Pour s'en convaincre étudions ne serait-ce que la condition du réchauffement à 26°C des 50 m de profondeur des océans dans le processus de formation des cyclones. Sans cet effet du soleil sur les océans les cyclones ne se développent pas comme nous le rappelle le site cyclone extrême http://www.cyclonextreme.com/cyclonedicoformation.htm

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Climat océan
commenter cet article
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 19:50
Températures de l'air, précipitation et indice NAO mensuels à Longyearbyen (Islande) depuis 1965
Températures de l'air, précipitation et indice NAO mensuels à Longyearbyen (Islande) depuis 1965

Il semblerait que l'indice NAO basé sur la différence de pression atmosphérique entre les Açores et l'Islande montre une corrélation entre les températures de l'air, l'apport d'eau douce dans la mer et son impact sur la salinité qui a un effet sur la circulation thermohaline (plus la salinité est élevée plus les eaux froides plongent en profondeur plus elle est basse plus les eaux froides restent en surface) .

Plus la salinité est basse plus le transfert de chaleur vers le pôle nord est faible, plus elle est élevée plus le transfert de chaleur ver le pôle nord est élevé et les températures canadiennes s'élèvent. C'est du moins une des pistes de travail des chercheurs.

Cela pourrait être vérifiable en regardant comment les tropiques sont réchauffés par la salinité. C'est le processus de salinité qui serait également à l'origine de l'ENSO, el Nino

http://la.climatologie.free.fr/ocean/ocean.htm#thermo

Comment sont réchauffés les océans si ce n'est par les rayons du soleil ?

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans météo Climat
commenter cet article
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 20:43
Le soleil premier regulateur du climat

Sur le site de la NOAA nous trouvons (enfin) la confirmation du rôle majeur du soleil sur le climat, que ce soit à courte, moyenne ou longue échelle de temps, ce n'est pas faute d'avoir lourdement insisté à faire reconnaître l'évidence de cet impact physico-chimique sur notre planète. Les rayons solaires donneurs de vie mais aussi de turpitudes climatiques, l'un ne va pas sans l'autre !

http://http://www.swpc.noaa.gov/impacts/space-weather-impacts-climate

le soleil est le premier des 4 régulateurs majeurs du climat avant les gaz à effet de serre qui réagissent à son action, les volcans, qui eux aussi sont selon mes analyses tributaires de l'activité solaire, puis l'ENSO qui est sans doute possible lié à l'activité solaire puisque les ondulations qui partent de la zone de convergence équatoriales sont directement liées à l'activité solaire*

* voir notamment

http://www.cpc.noaa.gov/products/assessments/assess_95/enso.html.

https://www.wmo.int/pages/themes/climate/significant_natural_climate_fluctuations.php

pour compléter sur l'effet stratosphérique

http://www.lmd.jussieu.fr/~flott/M2/2012/cours7.pdf

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Climat soleil météo
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 23:12

Selon cette dernière étude publiée dans la revue science l'eau de notre planète viendrait du nuage interstellaire plus ancien que le système d'un million d'année

http://lci.tf1.fr/science/nouvelles-technologies/de-l-eau-plus-ancienne-que-le-soleil-sur-terre-nouvel-espoir-de-8491213.html

Pour le professeur Tim Harries du département de physique et d'astronomie de l'Université d'Exeter au Royaume-Uni un des auteurs de ces travaux nous pouvons avancer dans notre quête de savoir si la vie existe sur d'autres planètes de notre galaxie.

Pour la principale auteure de l'étude, Ilsedore Cleeves une astronome de l'université du Michigan aux Etats-Unis, ces résultats impliquent qu'une partie de l'eau du système solaire provient de l'environnement dans lequel le soleil est né et qui lui préexistait.

L'eau formée à partir d'atomes d'hydrogène et oxygène est omniprésent. L'astronome Ted Bergin de l'Université du Michigan explique que cette eau sous forme de glace se forme à dix degrés au-dessus du zéro absolu avant la naissance de l'étoile, elle est présente dans la création de tous les système stellaires.

L'espoir de découvrir la vie sur le millier d'exoplanète découverte ce jour dans notre galaxie par le télescope Kepler ne fait que grandir d'autant plus que pour la première fois la présence de vapeur d'eau dans l'atmosphère d'une exoplanète lointaine de la taille de Neptune vient d'être détectée par les astronomes.

Pour ma part je considère que les éruptions solaires ont largement contribué également à répandre l'eau sur notre planète. Et continue de le faire régulièrement.

en complément à cette information voir la video de l'expérience d'une bulle d'eau dans la station spatiale à la gravité 0

http://youtu.be/ntQ7qGilqZE

les dernières videos de l'expérience dans la station spatiale sont expliquées sur slate

http://www.slate.fr/story/94417/astronautes-eau-gopro-iss

 

autre expérience de l'eau en microgravitation dans la station spatiale internationale

la même video en version 3D si vous êtes équipés

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Climat astrophysique
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 18:32

http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2014/06oct_abyss/

Les eaux froides de l'océan profond de la Terre ne se sont pas réchauffées depuis 2005, selon une nouvelle étude de la NASA qui n'explique pas la raison pour laquelle le réchauffement climatique semble avoir ralenti au cours des dernières années.

Les scientifiques du Jet Propulsion Laboratory de la NASA (JPL) à Pasadena, en Californie, ont analysé les données satellites des températures de l'océan de 2005 à 2013 et n’ont pas trouvé de réchauffement dans l'abîme de l'océan à 1.24 miles (1995 mètres) de profondeur. Le co-auteur de l'étude Josh Willis du JPL a déclaré que ces résultats ne jettent pas de suspicion sur le changement climatique lui-même.

Si les eaux de surfaces sont plus chaudes celles des profondeurs ne suivent pas le même processus. La fonte des glaciers n'auraient pas impactée plus que de mesure la hausse du niveau des océans, bien moins que ne le pensaient les scientifiques.

La NASA surveille les signes vitaux de la Terre depuis la terre, l'air et l'espace avec une flotte de satellites et des campagnes d'observation en vol et au sol ambitieuses. La NASA développe de nouvelles façons d'observer et d'étudier les systèmes naturels de la Terre interconnectés avec des enregistrements de données à long terme et des outils d'analyse par ordinateur afin de mieux voir comment notre planète est en train de changer. L'agence participe à cette connaissance unique avec la communauté internationale et travaille avec des institutions des Etats Unis et du monde entier pour contribuer à la compréhension et la protection de notre planète.

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Climat
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 22:44

L'orgnisation mondiale de la météorologie confirme que la décennie 2001 - 2010 a été l'une des plus chaude depuis le début des relevés en 1850 link en français link c'est du moins la situation que vit l'ouest des Etats Unis confronté à des températures au-dessus des normales alors que l'est est confronté aux pluies et orages link

2012 est l'année la plus chaude au niveau mondial link

cette hausse du CO2 aurait comme effet de redonner de la verdure sur les territoires désertiques link

Repost 0
Published by Particules - dans Climat
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 17:07

Une variation de 0.1 %, c'est ce qu'indiquent les récentes études sur l'irradiance solaire des trois derniers cycles solaires 21, 22 et 23.

http://thewatchers.adorraeli.com/wp-content/uploads/2013/01/total-solar-irradiance.jpg

source : link

 

http://users.telenet.be/j.janssens/SC24web/TSI.png

source : link

http://www.leif.org/research/TSI-SORCE-2008-now.png

source : link

Sur une courbe lissée la variation est évidente mais au quotidien elle l'est moins. Une possible méthode pour comprendre les sombres journées sous les nuages et la pluie. Quant à l'utiliser pour expliquer le changement du climat sous l'effet des variations de la vapeur d'eau expliquée ici  La vapeur d'eau de la stratosphère régulerait notre climat il n'y a qu'un pas que j'oserais franchir.

Cet infime écart de l'irradiance totale est un argument utilisé par les scientifiques pour repousser la cause solaire dans le changement climatique. Certes 0.1 % est dérisoire mais représente tout de même 4 à 5 W/m2 .Essayer de chauffer 1 m2 avec 4 W d'écart pendant plusieurs jours et vous m'en direz des nouvelles. Rapporté à la surface terrestre totale ce 0.1% peut être suffisant pour modifier le taux de changement d'OLR par m2 comme trouvé ici link repris là La vapeur d'eau de la stratosphère régulerait notre climat

C'est le même motif de proportion que j'utilise pour contrer ces mêmes scientifiques comme le Dr Leif Svalgaard qui ne voit pas de variation dans le diamètre du Soleil avec quelques mètres d'écart. Rapporté à la surface du Soleil la superficie commence à représenter un chiffre non négligeable.

A l"échelle planétaire et du système solaire même 0.1 % est lourd de conséquence pour nous habitants de la Terre représentant des milliardièmes de ce si faible pourcentage. C'est dire si les études doivent être poussées dans l'infiniment petit. Elles le sont déjà comme l'illustrent ces magnifiques photos 

http://img1.mxstatic.com/concours-photo/olympus-bioscapes-cette-belle-fleur-est-en-realite-une-graine-de-dauphinelle-vue-au-microscope-par-l-iranienne-sahar-khodaverdi-l-image-a-ete-formee-a-partir-de-plusieurs-obtenues-au-microscope_56565_w460.jpg

source link

Ce champ d'étude sur des variations d'infimes valeurs n'en reste pas moins essentiel comme l'a montré par exemple l'effet de la variation de la vapeur d'eau dans la stratosphère sur le changement climatique. Combien de temps faudra-t-il encore avant de l'admettre ? Je l'espère bientôt ! 

Table 2 below shows the change in OLR per change in water vapor in each layer, and the change in OLR from 1990 to 2001 due to the change in precipitable water vapor (PWV).


  L1 L2 L3 Sum CO2
OLR/PWV W/m2/mm -0.329 -1.192 -4.75    
OLR/CO2 W/m2/ppmv         -0.0101
OLR change W/m2 -0.569 0.679 2.613 2.723

-0.171

Table 2.  Change of OLR by layer from water vapor and from CO2 from 1990 to 2001.

The calculations show that the cooling effect of the water vapor changes on OLR is 16 times greater than the warming effect of CO2 during this 11-year period. The cooling effect of the two upper layers is 5.8 times greater than the warming effect of the lowest layer.

J'avais il y a quelques années commencé (avec l'aide de Williams Fondevilla) un graphique corrélant l'activité solaire à la pluviométrie pour illustrer ce que l'astronome ingénieur bordelais Albert Nodon et ses fidèles observateurs solaires avaient noté en un siècle d'observations journalières. Le voici, il ne concerne que que la latitude de Bordeaux car il s'agissait de vérifier ce que les anciens avaient étudié localement avec quelques plus jeunes comme Bruno Mouchet ingénieur prévisionniste à Météo France.

Repost 0
Published by Particules - dans Climat
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 15:56

Ce qui se produit dans la haute atmosphère a un impact considérable sur notre climat selon les dernières analyses des données satellitaires des programmes de la NASA  link

Les variations de la vapeur d'eau auraient un impact bien plus considérable que celles du CO2 sur le changement climatique. Elles modifieraient le OLR (Outgoing Longwave Radiation) traduction "Rayonnement Thermique Sortant" en français.

C'est la raison pour laquelle le groupe d'experts mondial pour le climat vient de réviser sa copie. Leur "prédiction" pour les zones atmosphérriques équatoriales* s'avère être erronée comme le montre cette représentation "entre réalité et prévision".

http://clivebest.com/blog/wp-content/uploads/2013/03/Hot_spot.jpg

Pour leur défense les scientifiquent arguent du fait qu'ils avaient de mauvaises données à leur disposition. Il est vrai que dans cet océan de données trouver le bon "filon" n'est pas chose aisée. La pêche à l'information climatique qui ne fait que commencer, grâce aux satellites toujours plus performants, a de long jours devant elle.

C'est pourquoi il est préférable de parler de changement plutôt que de réchauffement climatique

* raison de l'intérêt des relevés pluviométriques pour l'Afrique notamment comme ici au Mali  Jours de pluie au Mali et mon espoir que la zone du Sahel soit un jour zone protégée comme l'Antarctique (ou patrimoine mondial) pour étudier l'évolution climatique du milieu naturel.

De ce fait voici comment j'explique les blocages anticycloniques récurrents depuis la baisse de l'activité solaire à la fin du cycle 23 début du cycle 24 :

1° - En période d'activité solaire forte la vapeur d'eau est plus importante dans la troposphère. Alimentée par l'air chaud de la Zone de Convergence Intertropicale la circulation Brewer Dobson http://bit.ly/11XE8Zg assure le flux méridien des anticyclones de l'Europe de l'Ouest (Anticyclones des Açores, du Groënland et l'Islande)

2° - En situation de "stratwarming" quand l'activité solaire est plus faible (magnétisme et indice UV bas) la vapeur d'eau baisserait dans la troposphère alors que celle de la stratosphère serait prédominante. Cela aurait pour effet de bloquer la circulation décrite dans la 1° situation et favoriser les déconcentrations polaires. L'air froid stationnerait sur l'Europe de l'Ouest alors que l'air remonterait de l'Equateur vers le nord en empruntant le passage vers le flux méridien des anticyclones de l'Europe de l'Est vers la mer Baltique ou la Norvège selon les cas.

discussion en cours sur infoclimat link

Pour le calcul du taux d'évaporation quatre modèles sont sont utilisées :

- méthode du blian énergétique

- la formule de Penman,

- la loi de Stefan,

- la méthode Monin Obukhov (MO),

C'est la combinaison de cette dernière avec les précédentes qui permet de déterminer au plus juste le taux d'évaporation selon cette étude portant sur les barrages de trois régions climatiques algériennes (barrage de Kaddara (humide), Foum Elgheiss (semi-aride), Djorf Ettorba (aride) (Albi 28-30 août 2007) link en prenant en compte : 

- l'effet du rayonnement solaire et donc de la nature des sols (surface des sols, de l'eau, de l'albébo, émissivité, etc;  

- l'effet de la stratification de l'atmosphère sur les écoulements turbulents 

(c'est pourquoi j'insiste auprès de Damien49 d'infoclimat pour mettre l'accent sur l'importance de l'échange entre l'atmosphère et l'effet des rayons du soleil sur les sols) 

Cette étude prouve que la vapeur d'eau est la seule explication à la fluctuation des pressions produites au niveau des sol lors de l'éclipse solaire du 4 décembre 2002 link (démonstration p 75)

Repost 0
Published by Particules - dans Climat
commenter cet article

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de celle produite naturellement via l'activité solaire Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog. Le Nouveau Colosse Pas comme ce géant d’airain de la renommée grecque Dont le talon conquérant enjambait les mers Ici, aux portes du soleil couchant, battues par les flots se tiendra Une femme puissante avec une torche, dont la flamme Est l’éclair emprisonné, et son nom est Mère des Exilés. Son flambeau Rougeoie la bienvenue au monde entier ; son doux regard couvre Le port relié par des ponts suspendus qui encadre les cités jumelles. "Garde, Vieux Monde, tes fastes d’un autre âge !" proclame-t-elle De ses lèvres closes. "Donne-moi tes pauvres, tes exténués, Tes masses innombrables aspirant à vivre libres, Le rebus de tes rivages surpeuplés, Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte Je dresse ma lumière au-dessus de la porte d’or !" 'Le Nouveau Colosse' de Emma Lazarus (1849-1887) poétesse pour la donation à la statue de la Liberté érigée à New York.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg