Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 12:13
L'histoire, le droit et les idées

Aujourd'hui encore, ne pouvant rester coi face aux menaces et problématiques contemporaines liées aux guerres de religion de nouvelles explications s'imposent.à moi.

Le développement par François Saint Bonnet à la grande table d'Olivia Gesbert du contenu de son dernier ouvrage 'à l'épreuve du terrorisme : les pouvoirs de l'Etat" me comble en ce sens qu'il reprend les idées que je ne cesse de répéter ici sur twitter et qui me valent les pires lapidations verbales me laissant imaginer ce qu'elles seraient si les mots étaient des pierres. Mais comme le rassérène l'historien et juriste, ne baissons pas les bras et continuons le combat pour toucher les esprits, n'hésitant pas au besoin de choquer ou se faire traiter de fasciste. Ayant identifié d'où viennent les attaques elles me rendent plus forte. Un entraînement comme pour toute compétition !

Cependant une critique sur la chronologie du martyre entendue surgit immédiatement. Je conseille à François Saint Bonnet de rencontrer les connaissances de la spécialiste du monde hébraïque hellène, Mireille Hadas Lebel, pour comprendre que l'origine vient des Maccabées. La lucidité de l'experte laisse entendre que les bains de sang se perpétuent depuis cette époque. L'histoire récente avec l'outil "laicité" a tenté de rétablir l'ordre des choses en même temps que la Charte de l'ONU avec le droit à l'apostasie et blasphème mais nous sommes contraints de réaliser combien l'outil "mort" est au coeur des discours des oulémas. Il m'arrive parfois de les reprendre à ce sujet. Mais les récentes passes d'arme pour remettre en question ces acquis si péniblement atteints permettent (à mon sens qui est aussi celui de la controversée, et néanmoins experte, Caroline Fourest) de comprendre d'où vient le retour du martyre et des bains de sang qui l'accompagnent. Le constat est simple mais la bataille âpre, surtout quand trop d'intellectuels nous accablent (voir mes autres articles de blog).

Même si j'apprécie le Savoir de Mireille Hadas-Lebel, pour éviter tout psittacisme que nécessite pourtant la cohésion sociale, j'ose rappeler que l'histoire des bains de sang remontent bien au delà, au récit de Gilgamesh, même si comme l'enseigne l'historienne il s'agit des premiers de l'histoire juive abandonnée dans les mains de non juifs.Comme si les anti-juifs avaient compris la méthode pour les exterminer. Ce qui les enrage davantage puisque ce n'est pas encore le cas. Certains n'ont pas honte de crier qu'il faut finir le travail qu'Hitler n'a pas terminé. Martyres et bains de sang font partie d'une culture, peut-être inconsciente. Le sang pour fortifier le sol a longtemps construit l'imaginaire collectif (nous trouvons encore dans le commerce du sang comme fertilisant de la terre et la légende urbaine court sur internet que os et sang seraient à l'origine du diamant, d'où le mythe du crâne de diamant peut-être ancré dans les esprits. Les géologues expliquent comment il se produit dans le manteau supérieur de la Terre). Ces "épurations" par le sang expliquent d'ailleurs le but des religions à l'origine philosophies dans l'Antiquité.

Si les textes philosophiques ont été élaborés c'est pour précisément lutter contre bains de sang, et barbarie. Une des meilleures preuves est la fresque murale au palais du Potala confisqué aux tibétains par les Chinois. Y sont reproduites des scènes de cruauté humaine combinant cannibalisme et bains de sang. Ce à quoi nous assistons dans la sphère de l'Etat Islamique où plusieurs témoignages ont rapporté du cannibalisme dont celui d'une jeune mère obligée de manger son propre bébé car le père ne pouvait plus supporter ses pleurs de petit être affamé.

Les textes bibliques reprennent eux aussi de tels épisodes. Une lecture permettant de comprendre pourquoi les lois hébraïques ont cherché à corriger le problème en prônant une éducation à la non violence. Le premier à montrer l'exemple est Abraham qui renonça au sacrifice de son fils.Isaac. Ce n'est sans doute pas pour rien que l'étoile davidique se trouve aussi sur l'Himalaya ou que les mandalas boudhistes rappellent les symboles cosmogoniques Incas. Territoire où les bains de sang faisaient aussi partie du quotidien. La férocité animale est ce qui a permis aux humains de survivre des attaques de bêtes sauvages. Evidence qui permet d'analyser et les juger à l'aune de ces impératifs. Mais les conditions de vie étant différentes au 21 ° siècle aucun argument ne permettra de trouver des excuses valables aux tueries et bains de sang actuels. Le Talmud et la Torah sont passés par là avant que d'autres textes les imitent.

A ce propos après lecture du dernier numéro Ca m'intéresse Histoire de mars avril consacrant un dossier à la vie de Mahomet je me demande de quoi sont morts ses enfants le laissant sans descendance. Si vous qui lisez ces lignes le savez, merci de laisser votre réponse. Ne serait-ce pas une façon de le considérer comme le dernier prophète fermant la porte à toute autre alternative que l'Islam ? Vu comme l'homme a planifié la soumission à ses idées il me paraît pas impossible que lui ou ceux qui l'accompagnaient aient aussi planifié la mort de sa descendance. Ne supportant plus les différences entre les philosophies de l'époque son plagiat des textes hébreux, chrétiens ou coutumes locales visaient l'unicité. Objectif toujours en cours au sein de la philosophie des Frères Musulmans. Organisation terroriste à l'origine des attentats aux Etats Unis, associée du parti politique MHP de la mafia des loups gris (dont l'un des chefs les plus oecuménique, Sedat Peker, a juré se baigner dans le sang kurde et de leurs alliés) et de l'AKP de RT Erdogan dans l'opération bouclier de l'Euphrate après que j'ai pointé leur inactivité dans le combat contre l'EI comme s'ils étaient leur complice.....

Quand les frères musulmans au pouvoir en Turquie seront-ils enfin déclarés organisation terroriste ? Situation ubuesque mais sans doute pas pour la Turquie qui a toujnours les mains libres au sein de l'OTAN et pignon sur rue dans toutes les assemblées du monde. Jusqu'à ce que je n'intervienne au mois d'août 2016 pour montrer où sont les ficelles du terrorisme mondial.....ce qui changea la face des relations UE-Turquie aboutissant aux derniers revirement d'Angela Merkel jusqu'à l'incident diplomatique "nazi" (affaire à suivre)

Patricia Régnier.

mise à jour 23.03.17 

au sujet de mes précédents articles concernant terrorisme et frères musulmans lire notamment la question de l'alcool et de la drogue et la preuve qu'ils sont dans l'opération "bouclier de l'Euphrate" le lien avec l'attentat de Bruxelles y est aussi abordé sous l'aspect objectif "bains de sang" revendiqués par la mafia des milices loups gris au pouvoir en Turquie (MHP)

le lien entre ottomans et nazisme pour le projet d'extermination des juifs

pour les cours de Mme Hadas-Lebel sur la plateforme MOOC de l'UNEEJ débutant en novembre 2017

Repost 0
26 décembre 2016 1 26 /12 /décembre /2016 14:16
sauf erreur il semblerait que la table soit dans le palais présidentiel qu'Erdogan a fait construire dans le vaste programme de construction dont le pont sur le Bosphore. L'emblême est celui de l'empire ottoman que de nombreux Turcs se revendiquant "loups gris" arborent
sauf erreur il semblerait que la table soit dans le palais présidentiel qu'Erdogan a fait construire dans le vaste programme de construction dont le pont sur le Bosphore. L'emblême est celui de l'empire ottoman que de nombreux Turcs se revendiquant "loups gris" arborent
sauf erreur il semblerait que la table soit dans le palais présidentiel qu'Erdogan a fait construire dans le vaste programme de construction dont le pont sur le Bosphore. L'emblême est celui de l'empire ottoman que de nombreux Turcs se revendiquant "loups gris" arborent
sauf erreur il semblerait que la table soit dans le palais présidentiel qu'Erdogan a fait construire dans le vaste programme de construction dont le pont sur le Bosphore. L'emblême est celui de l'empire ottoman que de nombreux Turcs se revendiquant "loups gris" arborent

sauf erreur il semblerait que la table soit dans le palais présidentiel qu'Erdogan a fait construire dans le vaste programme de construction dont le pont sur le Bosphore. L'emblême est celui de l'empire ottoman que de nombreux Turcs se revendiquant "loups gris" arborent

Voilà près de vingt ans que je désespère des historiens pour leur manquement déontologique à nous accompagner dans les imbroglios contemporains déconcertants. Manque dû à des grilles de lecture fiables. Les précédents articles ont abordé la notion d'historicité pour trouver et donner le sens qui fait tant défaut en ces périodes d'anarchie, par définition imprévisibles, si ce n'est celui du chaos.

Les propos du professeur d'histoire à Istanbul Edhem Eldem à l'émission cultures monde de France culture  ne sont pas pour rassurer. Ce spécialiste de l'Empire Ottoman s'offusque, sur ton limite agressif, de ceux qui voient dans la politique actuelle turque une réminiscence de l'ancienne organisation musulmane. Ils les accuse de ne rien comprendre à ce qu'est l'Empire Ottoman. Argument en béton que pourtant je m'empresse à démonter n'en pouvant plus de tant d'absurdité de la part d'intellectuel soi-disant aptes à devenir nos aiguillons. Quelle médiocrité d'analyse au ras des pâquerettes. Du moins le schéma d'analyse n'intègre qu'une partie des problèmes récurrents.

Les analystes ne réfléchissent que dans un cadre institutionnel. Oublient le pan entier d'un monde souterrain ou parallèle, invisible. Celui du blanchiment et recyclage des biens acquis par les mafias. En Turquie elle ne se cache pas. Un groupe politique les représente partout, MHP au parlement et gouvernement, loups gris sur le terrain de guerre et pans entiers de l'économie dont le sport avec sa tête de proue Sedat Peker. Les policiers agressifs et répressifs sont d'après moi des membres de cette quasi secte. Le risque est que l'associé de l'AKP ne soit plus contrôlable comme cela se profile sur le terrain à Al -Abab où loups gris, rebelles et EI présentent un piètre tableau de l'anarchie dans le bain de sang annoncé que j'avais caricaturé au mois d'août (lien à venir, je le recherche le voici)

Les images du haut donnent une réalité actuelle du président Erdogan sous l'emblème de l'Empire Ottoman. Je n'ai pas la confirmation mais il semblerait qu'il soit dans son sompteux palais présidentiel construit récemment comme les autres grands travaux entrepris par ce que certains jugent démesuré. Je vous épargne les nombreux comptes twitter d'amis de la mafia des loups gris, tous arborent fièrement leur revendication. Si vous voulez assouvir votre curiosité taper Sedat Peker dans le moteur de recherche twitter par exemple, vous ne serez pas déçus. par exemple, capture d'écran insérée dans cette entrée

L'argument de l'historien turc est que les 16 états de l'ex empire turc n'en font plus partie, c'est donc mal connaître l'Empire Ottoman. Bien évidemment que lorsque l'on parle d'Empire Ottoman actuel il ne s'agit pas de limites territoriales anciennes mais celles symboliques que s'imagine la pensée turcophile..

La nostalgie, fil rouge de la radio france culture de la semaine, est avant tout un concept intellectuel. Les leaders turcs s'inspirent non seulement de l'idéal Attaturk de la grande Turquie mais aussi rêvent d'un nouvelle emprise turque qu'elle soit européenne ou mondiale.Leur réseau et lobby s'y emploient dans tous les secteurs et institutions. Le plus souvent dirigés par des juristes. La justice objectif premier, arriver à imposer l'Islam à tout prix. La Paix n'est pas leur souci, elle serait même un obstacle à leur projet d'où la stratégie de la tension terroriste et son paroxysme du 11.09.01 date anniversaire importante pour la chute de l'Emire Ottoman en Autriche. Mais cela passe au dessus de la tête de l'intellectuel historien trop occupé à partager l'ambition architecturale du nouveau sultan que RT Erdogan veut incarner en s'affichant majestueusement sous le nostalgique emblème ottoman. Un institutionnel qui caresse le pouvoir dans le sens du poil de peur, inconsciemment ou non, de finir en prison comme tous les contradicteurs ou audacieux polémistes.

Cet idéal s'accompagne de son pendant l'islamisation du monde par la oumma via les frères musulmans, la rabia et Ikhwan. J'ai déjà évoqué la question dans les précédents articles. Je réviserai celui-ci ultérieurement pour préciser ma pensée, exemples concrets à l'appui. Cet inventaire est primordial pour comprendre l'indicible et éviter sacralisation du chaos qui se produit inévitablement comme l'explique Jean Pierre Dupuy en sacralisant la terreur faute de la comprendre Ce que les auteurs islamistes maîtrisent à merveille en ralliant les islamologues convertis à leur cause, le plus souvent dans les universités, meilleur outil de propagande inscrit dans leur stratégie..

Ne laissons pas la bêtise se sacraliser faute de comprendre ce que cachent les mots parce que les intellectuels réfléchissant dans des cadres institutionnels ne peuvent voir et savoir.

Sur l'auteur lire sa position sur le refus du génocide arménien par les Turcs.  

Edhem Elden sur la négation du génocide arménien par la Turquie

dernière mise à jour le 29 décembre à 6H

Repost 0

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de la nature. Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg