Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 06:31

A y regarder de plus près Claude Askolovitch n'avait pas entièrement tort de dire que le premier ministre souhaitait reprendre la main sur l'observatoire de la laïcité placé sous son autorité.

L'émission de Galzi "le grand décryptage" sur itélé mercredi soir invite les bons invités pour comprendre le fond du problème qui n'est pas si simple que veulent nous le laisser entendre celui que la grande Malika Sorel Sutter appelle "idiot utile" qui ne se rend pas compte. http://www.itele.fr/chroniques/grand-decryptage-olivier-galzi/laicite-republicaine-contre-laicite-ouverte-150817 

Le Grand Décryptage du 20/01/2016 par ITELE

Madame Malika Sorel Sutter explique les circonstances de son départ du haut conseil à l'intégration http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/01/19/31003-20160119ARTFIG00299-malika-sorel-il-faut-refonder-l-observatoire-de-la-laicite.php 

Après les élections régionales Frantz Olivier Gisbert invite Malika Sorel Sutter parler de son livre pour sa dernière émission Les Grandes Questions, belle façon de conclure que de laisser le dernier mot à cette femme de caractère diplômée de l'Ecole Polytechnique d'Alger qui a grandi en France et connaît le problème de l'intégration qu'elle a affronté.

j'aime quand elle répond 'un adage dit ; "à mauvais ouvrier point de bon outil" ce qui sous entend qu'une réforme des insttitutions pourrait déboucher sur le chaos, de nombreuses forces y auraient intérêt". Et de poursuivre en citant Albert Einstein " On ne résout pas un problème avec le système de pensée qui l'a engendré. Ce qu'il faut c'est changer la pensée et regarder la réalité en face".

Cela me rappelle la théorie de "l'hyper réalité" que je suggérais de développer dans ma contribution au MOOC "Questions stratégiques" du CNAM ci après rappelé 

Qui est l'ennemi : Le loup dans la bergerie

QUI EST L’ENNEMI ?


LE LOUP DANS LA BERGERIE

Comme le suggère l’affiche des assises Nationales de la Recherche Stratégique 2015 l’ennemi (1) partout et nulle part, ne connaîtrait pas de frontières, anonyme, en partie caché, mystérieux, difficile à cerner, identifier

 
Ma stratégie s’appuie sur une analyse empathique (2) de ce que je nomme «l’hyper réalité» (3). 
Mon texte est sous-titré «le loup dans la bergerie» en référence à l’animal protégé autorisé à dépecer les brebis et semer l’inquiétude pour favoriser son autonomie à l’état sauvage. Interdire de le nourrir empêche sa domestication qui le rendrait inoffensif. L’objectif n’est plus d’apprivoiser le renard, l’origine des civilisations, mais s’habituer à vivre à l’état sauvage. Entendez-vous pas les hurlements critiques des méfaits civilisationnels, du matérialisme déshumanisant, de la surconsommation envahissante... ?

L’ennemi bénéficie-t-il d’un statut protégé ?

L’ennemi (1) ne dit pas son nom. Il se cache derrière le masque "statut protégé". Je l’assimile à la conscience collective qui ne veut pas voir que la question de la morale religieuse anime son instinct de « toute puissance ». Il s'arroge messager de Dieu, se fait son porte-parole auto-proclamé. La conscience collective l’agréé, le protège. Dès qu’il élève le ton des armées de croyants se lèvent pour suivre son inspiration divine. Nous l’avons vu les réseaux sociaux et internet servent de chambre d’écho aux vidéos et mises en scènes hollywoodiennes.

Comment pense l’ennemi ?

L’ennemi (1) veut bien agir, par pureté (2), par respect pour les Livres. Il lit la prophétie de la « guerre finale » (4). C’est le but des jeunes partis au Shâm le paradis d’Adam et Eve reconquis par Daesh (4). L’ennemi pense que la fin des Temps arrive, il se base sur ce qu’il nomme dérives sociétales, pertes de repères, chaos économique et social… L'alarmisme du réchauffement climatique et l’extinction des espèces le confortent dans sa croyance de fin du monde.
 
Qui est l’ennemi ?

L’ennemi (1) est parmi ceux qui attendent la guerre finale (4) et ceux qui refusent d’intégrer dans leurs analyses stratégiques cette « hyper réalité » de la prégnance prophétisée dans les Livres (3). Spectre s’étendant de Georges W. Bush et sa dynastie qui a fait chuter Saddam Hussein en invoquant la guerre du « mal contre le bien » à Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri auto-proclamé calife de daesh sur la terre du shâm, et aux sectes et groupes musulmans comme Al Qaeda ou Boko Haram, (liste trop longue à résumer) en passant par Vladimir Poutine (5) et ceux qui suivent sa stratégie contre le bloc américano-saoudien-wahhabite-sunnite etc.

Comment empêcher l’ennemi ?

1 – Constat, état des lieux

Comme appris dans ce mooc (6) l’affrontement direct n’est pas la solution, même si comme en Afghanistan, Irak, Syrie, Mali, etc. il s’avère inévitable. Nous avons vu que les accords ne sont pas toujours respectés. L’ONU a souvent été ridiculisée d’abord par G.W. Bush puis Bachar Al Assad, mais toujours sur la terre du Paradis biblique de daesh où débute officiellement l’origine de nos civilisations du croissant fertile, (même si elles trouvent leur source ailleurs). Quant aux  conflits africains l’ONU a toujours fort à faire, les raisons profondes seraient aussi à rechercher dans les racines ancestrales appartenant au domaine du divin, à mon humble avis.

2 – Proposition

Le chantier est vaste, la tâche surhumaine (sans jeu de mots pour les Livres). Sans vouloir tout révolutionner, il me semble que, forts de ce constat :

A - La première des démarches serait de remettre en cause la gouvernance basée sur les Livres au motif que les esprits simples attendent la guerre finale (4) qui y est prophétisée. Je sais cela ne plaira ni aux USA où le Président jure sur la Bible à son investiture, ni aux Etats Musulmans, à l’OIC, au Vatican etc. Mais, dans le cadre du concours, me plaçant en responsable décisionnel, je souhaite développer le concept « d’hyper réalité » (3) qui remplacera celui des prophéties (6) des Livres. N’ont-ils pas eux aussi été écrits par des chefs qui pensaient un modèle prospectif pour sans doute "contrer" (7) l'ennemi d'alors comme nous aujourd'hui ? Au XXI° siècle il est temps de repenser les Livres qui forgent les sociétés
 
B – Pour l’organisation étatique (5) j’ai suggéré en complément la création d’une cellule transversale de "l'hyper réalité" (3) culturelle de "la guerre finale" (4) des religions intégrant les Ministères (4) :

- des Armées, 
- de l'Intérieur, 
- de l'Extérieur,
- de la Culture, 
- de l'Education, 
- de la Justice 
- de l'Economie
- du sport

Evidemment l'ennemi (1) participera à ce concept d'"hyper réalité" (3) qui le concerne avec la planète. Nouveau concept à faire voter à l'UE et ONU, l'inscrire aux constitutions de tous les Etats. Les règles communes comme dans le sport sont garantes de l'équilibre du jeu entre adversaires (notion essentielle que Pascal Boniface, directeur de IRIS, oublie). L'inévitable coopétition (8) notion apprise dans ce mooc. 


Patricia Régnier

Espérant que le printemps de "l'hyper réalité" se concrétise vite.
 
(1) Au sens étymologique ennemi signifie "ne pas être ami" un ennemi est celui qui n'est pas en amitié, hostile, adversaire d'une autre personne, Etat ou groupe. Nous sommes tous l'ennemi de quelqu'un. Le problème surgit quand ce manque d'amitié devient source de conflit comme le prophétise par exemple la guerre finale des Livres. Le but est donc de faire que l'amitié empêche les conflits. En parler, les gérer est donc selon moi une façon d'aménager la "coopétition" des Livres. En ce sens j'estime aller plus loin que la solution policière et judiciaire préconisée par Alain Bauer dans son dernier ouvrage "qui est l'ennemi". Ma théorie de "l'hyper réalité" a prétention à englober plusieurs domaines allant de l'économique et social au culturel. 

(2) Voir notamment les cours de Philippe Silberzahn et Stéphanie Dameron 
Sur l’aspect religieux et sociétal avec la notion de loup solitaire voir Gilles Kepel 
la notion de pureté et conversion doit interpeller la société par Gilles Kepel daesh proclamé pendant le ramadam le calife recrute sur twitter pour imiter les vidéos mises en ligne.. 
enjeux géopolitiques et religieux enquête journalistique sur qui est Daesh
Après le 7 janvier Pierre Conesa aborde la question religieuse pour nos sociétés 

(3) Le but de la théorie de l'"hyper réalité" est d'éviter la guerre sans fin décrite par le concept de Clausewitz (voir (5). C'est bien ce à quoi nous assistons. Les bourreaux s'en prennent à ceux qui ne les reconnaissent pas. D'après moi "le 21° siècle se construira sur la théorie de "l'hyper réalité" ou ne sera pas" pour paraphraser une citation que n'aurait pas dite Malraux même s'il a souvent disserter sur la nécessité d'intéger les dieux dans les affaires du prochain siècle. La théorie de l'hyper réalité le confirme et démêle l'imbroglio que Malraux reconnaissait être périlleux à dénouer

(4) j’ai discuté de cet aspect et proposé des décisions ici et là 
la solution finale préconisée par le mufti de Jérusalem inspiratrice du génocide de la dernière guerre mondiale

(5) l’ennemi Russe déjà sanctionné pour avoir envahi l’Ukraine manœuvre toujours pour conquérir encore davantage la preuve en Syrie/Irak 
J'ai développé comment et pourquoi ici la guerre froide est encore tiède comme le précise lecommentaire de 1230GO de cette vidéo du hangout 3 
La guerre des Balkans fin XX° siècle avait en filigrane l'idée de Grande Russie orchestrée par le Patriarche, précurseur de la 3° guerre mondiale selon moi, annonciatrice du défi pour le XXI° siècle sans nul doute, les preuves s'amoncellent sous nos yeux stupéfaits 

(6) Suivant le cours Olivier Jazekla nouvelle stratégie définie par Claude Von Clausewitz subordonne le militaire au politique car "la guerre n’est rien d’autre que la continuation de la politique par d’autres moyens » 

Sur un autre aspect du problème et si les esprits tiennent à ne pas abandonner les prophéties pour leur apaisement j’ai aussi réfléchi sur une réserve argumentaire conséquente

(7) Les Livres sont truffés d'histoires de guerres tribales encore la référence pour certains au XXI° siècle, est-ce raisonnable ? Il est temps d'inventer d'autres histoires. Ces pages appartiennent au passé de plusieurs siècles avant le nôtre. Elles entretiennent les guerres ancestrales comme au Shâm. Modernisons les relations, identifions l'ennemi comme l'enseigne Claude Von Clausewitz, inconnu quand les Livres s'écrivaient. Changeons la stratégie des Livres pour la coopétition. Pensons à construire l'avenir plutôt que de cultiver la nostalgie du passé des Livres saints produits eux aussi par l'esprit et la main d'humains

(8) Cours de Frédéric Le Roy 
https://www.france-universite-numerique-mooc.fr/courses/CNAM/01018/session01/info
 

comme vous pouvez le juger nos pensées se rencontrent.

Patricia Régnier

le blog de Malika Sorel Sutter http://www.malikasorel.fr/

NB : Je tiens à préciser que je vois en cette personnalité une personne avisée, diplomée, pleine de bon sens qui recrutait des cadres pour le secteur de haute technologie. Je ne vois pas en elle une référence politique, ne la partageant pas.

Repost 0

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de celle produite naturellement via l'activité solaire Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog. Le Nouveau Colosse Pas comme ce géant d’airain de la renommée grecque Dont le talon conquérant enjambait les mers Ici, aux portes du soleil couchant, battues par les flots se tiendra Une femme puissante avec une torche, dont la flamme Est l’éclair emprisonné, et son nom est Mère des Exilés. Son flambeau Rougeoie la bienvenue au monde entier ; son doux regard couvre Le port relié par des ponts suspendus qui encadre les cités jumelles. "Garde, Vieux Monde, tes fastes d’un autre âge !" proclame-t-elle De ses lèvres closes. "Donne-moi tes pauvres, tes exténués, Tes masses innombrables aspirant à vivre libres, Le rebus de tes rivages surpeuplés, Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte Je dresse ma lumière au-dessus de la porte d’or !" 'Le Nouveau Colosse' de Emma Lazarus (1849-1887) poétesse pour la donation à la statue de la Liberté érigée à New York.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg