Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 22:24
Discussion sur les propos de François Burgat concernant l'Islam politique

L'émission la grande table d'Olivia Gesbert la grande table 

Bien que respectant le poste honorifique du directeur de recherche au CNRS je me permets de discuter ses propos comme la liberté d'expression m'y autorise.

Ce n'est pas s'interdire d'analyser la part de responsabilité des anciennes colonies que de vouloir discuter de l'Islam historique et politique et sa part de responsabilité dans les guerres tribales et communautés religieuses monsieur Burgat

Enormément choquée du manque d'objectivité, comme souvent de la part d'intellectuels français qui analysent à charge les français qui oseraient critiquer l'Islam. A politique cette démarche est un souci de citoyenne libre penseur que l'Islam politique criminalise.

Selon l'intellectuel formé à l'école des Lumières : 

1/ Il serait anormal de la part des français éduqués aux méthodes rationnelles et scientifiques, de ne pouvoir concevoir un Islam 'endogène' qui se suffirait à lui-même et n'aurait pas besoin de critique. Diantre ! Révolutionnaire mégalomanie qui fait retourner nos pères fondateurs dans leur tombe, pour un 1er novembre me direz-vous.  Une vérité révélée comme le disent les musulmans. L'esprit d'analyse et de raisonnement qui ont soudé nos civilisations occidentales seraient donc à jeter aux orties selon les explications radiophoniques. Perdu les constructions thèse, antithèse, discussion et proposition de tout parcours universitaire et intellectuel. On prend pour argent comptant et on se tait. Pourquoi écrire des livres alors s'il n'y a rien à dire ? Achetez, lisez apprenez par coeur le Coran et gare à vous si vous n'y arrivez pas, les shebabs (ados) arrivent pour vous couper la tête.

Ce n'est pas cet héritage que j'entends laisser à la jeunesse monsieur Burgat, j'espère que tous manifesteront contre vos enseignements obscurantistes d'un autre temps.

2/ La réflexion "c'est l'islam sans les musulmans" du réformiste Afghani illustre à merveille l'islamocentrisme dont il est fait preuve. La conclusion du directeur du CNRS "partager", belle invitation ,nous laisse babas ! Mais pourquoi le soit disant réformiste musulman n'eût-il pas l'humilité de dire en partage "c'est merveilleux ce que les hommes font" "nous nous soumettons à la loi de ces hommes qui leur ont permis d'accomplir de telles oeuvres" ou tout simplement "les occidentaux sont merveilleux, nous pouvons suivre leur modèle". Quelle vanité dans ces propos, aucune notion de partage, que de l'islamocentrisme. qui appose soumission au partage et analyse à travers l'unique référentiel "islam". Le même qui fait dire au directeur exécutif du CCIF "nous avons une lourde responsabilité à réaliser ce qu'écrit le Coran". Même profession de foi que l'Etat Islamique. Schéma intellectuel qui s'oppose en ce moment à Gilles Kepel sous les traits de mediapart parrain des auteurs du blondyblog mis en cause pour leur manque d'empathie autre qu'islamocentrée. Cela valut à Kepel d'être sous le coup d'une fatwa peu de temps après.

Cet islamocentrisme fige le lexique islamiste dans le marbre et comme pour le coran, la Ka'aba, les sciences et la philosophie il phagocyte les acquis d'autrui pour se les approprier en les revendiquant en son nom selon cette même logique endocrine. Démon hégémonique qui doit se souvenir que même les dinosaures ont disparu de la planète. 

3/ Comme François Burgat le fait dire par Ourani à partir de ce moment là c'est fini. L'expression de l'universalisme occidental ne se dit plus démocratie mais choura et fait peur. Le politologue reproche aux Français ou Occidentaux d'avoir peur que la République de Platon modèle Français et universel devienne République Islamique modèle de l'islamocentrisme où le blasphème et l'apostasie sont interdits en totale infraction avec les textes fondateurs internationaux. Quel comble pour un directeur de recherche politologue français d'inviter à se débarrasser des textes fondateurs universels garants du vivre ensemble, acquis après des années de massacres. Quand on lit et entend de tels propos on se dit qu'il y a des abus, à tous les niveaux. Celui dont font preuve de nombreux universitaires que j'appelle faussaires intellectuels mérite de s'y attarder sérieusement tellement les enjeux sont lourds de conséquence sur la jeunesse et l'avenir. 

4/ Quant au problème du colonialisme sujet de tant de discours de nos chers universitaires, souvent conseiller technique auprès du gouvernement jusqu'aux attentats de 2015, il serait du seul fait occidental. Comme si les Empires musulmans n'avaient pas eux aussi à s'auto-flageller ? Comme s'il n'avaient jamais existé ou avaient disparu des livres, esprits et projets*. Autre preuve de manque de professionnalisme. Toujours ce manque d'objectivité et excès d'empathie à l'égard d'un seul protagoniste jugé le plus faible alors que son entrisme pour le projet du tamkin n'est plus secret. Même le président Erdogan revendique plus de territoires et de population pour son nostalgique empire Ottoman moteur de l'énergie de sa jeunesse nationaliste. Sans oublier le dispendieux wahabisme chef d'orchestre islamiste. Contrairement à ce qu'enseignent les universitaires derrière François Burgat, le colonialisme sous une autre forme existe bel et bien dans  l'islamocentrisme que le professeur encourage. 

Jusqu'à quand les esprits seront-ils formatés ainsi ? Le fond de commerce de nouveaux "think tank" dont la présidente de l'un d'eux Virginie Martin reconnaît que "les universitaires sont contraints d'entrer dans des cases" pour faire carrière : ils nous ont promis la situation dans laquelle nous sommes, et encouragent à continuer, sous le coup de la pression de l'islamocentrisme endogène, seule vision intellectuelle du directeur de recherche. Jusqu'à quand ?

Si encore le but était l'ouverture à de nouveaux horizons, mais non, nous tournons en rond à revenir à l' islamocentrisme, signe d'appauvrissement des idées avec cette guerre lancée aux libres penseurs producteurs des belles choses qui éblouissaient Afghani.

N'oublions pas qu'en 2014 l'Arabie Saoudite propose de voter une loi pour criminaliser les non croyants. Ce que l'intellectuel Burgat ne trouve pas à redire et n'aborde pas, comme si cela avait aucun impact sur nos vies, plutôt les attentats terroristes. A ce sujet le documentaire de Mohamed Sifaoui donne un éclairage parfait .  vidéo envoyé spécial du 3 novembre : 13 Novembre ce que l'on n'a pas su voir émission complète ici avec l'interview d'Emmanuel Domenach, présent au Bataclan le 13 novembre 2016, par Elise Lucet

Merci d'encourager les recherches sur une autre voie que l'islamocentrisme. Le but n'étant pas d'interdire l'islmam, mais de recentrer les esprits sur la Liberté de penser prometteuse de recherches scientifiques et autres nouveautés qui seraient interdites autrement. L'Islamocentrisme ne produit que des corans, essentiellement, distribués en récompense aux enfants par les colonisateurs du tamkin des frères musulmans à la tête desquels la Turquie. L'Arabie Saoudite investit frénétiquement dans cette colonisation des idées islamocentrées. 

La France des Lumières n'est plus défendue à l'intérieur par ses propres intellectuels. Pas étonnant que le nouveau président du Conseil Constitutionnel ne s'y oppose pas, lui-même convaincu, a accepté de vendre aux qataris grands fidèles de l'islamocentrisme le bâtiment de l'Institut Français de Vienne . Comment penser un seul instant que Laurent Fabius dont il est question puisse représenter les valeurs de la France. Il assiste au déclin du rayonnement culturel français. Il ne porte en lui que celui de l'islamocentrisme enseigné au CNRS. Valeur devenue implicitement constitutionnelle puisque son président accepte de vendre les représentations culturelles à l'Islam. Il ne porte aucun message à part celui de l'argent, on voit comment son fils a fini, et on comprend que l'antiquaire pense davantage à vendre qu'à produire du neuf. Penser à protéger le patrimoine archéologique syrien ou irakien relève de cette même absurdité. Pourquoi ne pas avoir été plus démonstratif à protéger le rayonnement culturel de la France en Autriche ? Le projet tamkin d'Erdogan pour son sultanat ottoman est entre de bonnes mains, le résultat est désespérant.(le 11 septembre commémoré par les nationalistes turcs présage-t-il une revanche à prendre sur l'histoire de la bataille de Vienne en 1683) Islamocentrisme intellectuel qu laisse mourir le patrimoine cutlurel français et ses audacieux défenseurs ? L'ONU, les USA, L'OTAN ont été les précurseurs il est évident que la France n'échappera pas à la victoire de l'islamocentrisme fasciste contre lequel je m'élève. Les lois liberticides, état d'urgence etc. n'en sont que les prémices. Dites merci à nos universitaires français !

Patricia Régnier

* entre parenthèses : ne pas sous estimer le rôle des empires royaux africains qui ne cherchent qu'à faire résurgence suite à la place laissée libre après le colonialisme occidental.

(suite à venir) notamment le point 5 sur le refus de partage (objectif) de la part d'intellectuels avec leur collègues universitaires au motif qu'ils sont d'un autre bord politique (mais ont aussi leur preuve avec une autre vision de la réalité du terrain). La matrice universitaire ne produit plus rien d'objectif, les rares résistants s'écartant de la norme définie par une élite autoproclamée sont sans rémission écartés de la sphère pensante apte à produire les lignes directrices de l'islamocentrisme. (le sort réservé à Gilles Képel en étant l'éclatante illustration)

 

François Burgat soutient, à l'occasion des commémorations des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan, que les terroristes répliquent aux agressions militaires contre l'ISIL. 

 
L'universitaire proche de la retraite semble atteint d'alzheimer ou n'a pas lu les revendications des concernés qui donnent une autre version de leurs motivations : la conversion à l'Islam.
 
Discussion sur les propos de François Burgat concernant l'Islam politiqueDiscussion sur les propos de François Burgat concernant l'Islam politique
Discussion sur les propos de François Burgat concernant l'Islam politiqueDiscussion sur les propos de François Burgat concernant l'Islam politique
Discussion sur les propos de François Burgat concernant l'Islam politique
Discussion sur les propos de François Burgat concernant l'Islam politique
Discussion sur les propos de François Burgat concernant l'Islam politique

Le projet culturel français via l'Institut Français est le tamkin nom du projet des turcs ottomans soutenu par les frères musulmans pour l'islam universel. 

Je ne retrouve plus les tweets dans l'océan twitter mais me souviens avoir lu deux réactions qui m'avaient interpellée. Une disait "c'est bon, on peut y aller c'est le moment" l'autre se moquait de l'Etat Français qui laissait faire ce type de projet. La discussion disait, "tu parles, ils comprennent rien".

Je tenais à retrouver ces dialogues. Le premier était en relation avec l'idéologie des frères musulmans, maintenant entrée dans la normalité des relations sociales via diverses associations culturelles et/ou institutionnelles comme les établissements scolaires. Tout débute par l'éducation, c'est pourquoi le Coran est le premier des cadeaux qu'Erdogan apporte aux enfants dans le cadre de son opération "Euphrate shields".

Le second dialogue mérite d'être retrouvé car soit les personnes sont complices pour le tamkin mondial soit elles ne le sont pas. Dans la seconde hypothèse elles se mettent en situation de connivence n'avertissant pas l'Etat français des risques qu'il encourt en propageant cette culture pour l'islamisation mondiale.

Pour conclure le projet global d'islamisation n'est pas un fantasme. Il s'installe insidieusement de manière légale et démocratique. Ce qui fait dire aux chefs du tamkin "mais nous ne faisons qu'appliquer le droit. Tout est décidé par le peuple pour le peuple".

Seulement tout est illégal car le projet avance sans dire son nom. La barrière de la langue est le premier obstacle à la compréhension du projet que l'Etat français signe. Cela est malhonnête. A la limite de l'abus de confiance si ce n'est de pouvoir vu l'étendue des pouvoirs acquis par la Turquie ottomane dans l'OTAN. Si l'Etat le sait Il est alors aberrant d'accuser les éclaireurs du projet d'islamisation globale de complottstes ou mythomanes attisant la haine. Les faits sont avérés. Le nier est du négationnisme. Dans les deux cas la posture de l'Etat pose question, faiblesse ou collusion ? La conclusion de cette page énonce clairement l'issue finale d'un tel projet identique à celui de la dernière guerre mondiale voir l'image du bas de texte accord d'Ankara entre Hitler et la Turquie chef de file du projet tamkin Les Balkans, le Proche et Moyen, le monde entier a subi les attentats pour le projet tamkin.

Patricia Régnier

le projet politique que le professeur directeur de recherche veut pour la France : peine de mort pour non respect de l'Islam

Repost 0

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de celle produite naturellement via l'activité solaire Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog. Le Nouveau Colosse Pas comme ce géant d’airain de la renommée grecque Dont le talon conquérant enjambait les mers Ici, aux portes du soleil couchant, battues par les flots se tiendra Une femme puissante avec une torche, dont la flamme Est l’éclair emprisonné, et son nom est Mère des Exilés. Son flambeau Rougeoie la bienvenue au monde entier ; son doux regard couvre Le port relié par des ponts suspendus qui encadre les cités jumelles. "Garde, Vieux Monde, tes fastes d’un autre âge !" proclame-t-elle De ses lèvres closes. "Donne-moi tes pauvres, tes exténués, Tes masses innombrables aspirant à vivre libres, Le rebus de tes rivages surpeuplés, Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte Je dresse ma lumière au-dessus de la porte d’or !" 'Le Nouveau Colosse' de Emma Lazarus (1849-1887) poétesse pour la donation à la statue de la Liberté érigée à New York.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg