Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 16:28

La déconcentration polaire qui est prévue se produire à partir de jeudi 16 mai devrait déclencher une notable baisse des températures par la façade ouest de la France comme le montre le run gfs du jour

http://images.meteociel.fr/im/704/gfsnh-1-90_akq1.png

alors que l'Est mieux protégé par l'anticyclone de Norvège serait favorsié par des températures plus élevées de pouvant aller jusqu'à 22° C

http://images.meteociel.fr/im/6374/gfsnh-1-126_wwl6.png

http://images.meteociel.fr/im/1418/gfsnh-7-48_vge3.png

Le champ d'action dépressionnaire arrivé de la côte Est des USA remantant jusqu'au Labrador reviendrait s'enrouler sous l'effet de l'anticyclone des Açores pour atteindre la côte Ouest de la France à lâ même échéance que celle de la déconcentration polaire décrite plus haut, soit mercredi-jeudi comme l'indique les runs suivants

http://images.meteociel.fr/im/5894/gfsnh-7-60_gto7.png

http://images.meteociel.fr/im/458/gfsnh-7-66_rya6.png

http://images.meteociel.fr/im/2040/gfsnh-7-84_hgj7.png

 

http://images.meteociel.fr/im/301/gfsnh-7-138_zqe4.png

la situation est toutefois incertaine, les modèles numériques sont instables l'indice de confiance est faible

Repost 0
Published by Particules - dans météo
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 13:18

J'entends aujourd'hui des prévisions météo saisonnières, jour des "saints de glace", dire qu'après un hiver et printemps pourris l'été pourrait être plus chaud car l'équilibre se retrouve toujours par comprensation.

A voir la projection de l'indice NINO légèrement positif <0.5 l'été devrait être dans la norme

http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/CFSv2/imagesInd3/nino34Mon.gif  

Selon la théorie des planètes avancée à cet article  Position des planètes et atmosphére il n'est pas certain que la règle se verifie aussi rapidement si la position de Saturne, comme supposé, exerce une influence sur la physique et l'atmosphère. 

D'ailleurs cette règle de compensation est déjà effective au sein de la planète à lire les articles sur internet.

Exemples :

- au Texas le déficit hydrique se mesure en kilomètres au réservoir Falcon près de Zapata link alors que des trombes d'eau tombent sur Houston link

- en Alaska hiver et printemps ont été déplorables link

- La Russie est aussi exposée aux aléas des amplitudes thermiques link

- en Algérie l'excédent hydrique en hiver et printemps est important link Ryad en Arabie Saoudite vient de connaître des mémorables inondations mémorables link link link

Ces variations à la hausse et à la baisse des températures ont eu pour effet d'accentuer les phénomènes de tornades en Méditerranée et Atlantique link

la compensation se voit également sur cette image de la NOAA link fraîcheur sur l'Europe de l'Ouest aujourd'hui mais températures plus chaudes au Sud-Est

Ces constats montrent que des forces entrent en jeu pour établir ces répartitions expliquées par la règle de compensation.

4 forces fondamentales gouvernent la physique planétaire :

1- la gravité,

2- la force faible,

3- la force forte

4- l'électromagnétisme.

A chacune d’elle est associé un boson qui véhicule cette force :

1- le graviton ( encore non observé ) pour la gravité

2- les bosons W et Z pour la force faible

3- le gluon pour la force forte,

4- le photon pour l'électromagnétisme.

Les variations entre chacunes d'entre elles s'observes en fonction du changement de milieu. Pour la météo elles s’opérent par :

1- la réfraction,

2- la réflexion,

3- la diffusion,

4- les interférences

5- la diffraction.

Ces apparitions aléatoires sont à associer à la théorie qui sera étudiée par  La nouvelle sonde "solar probe plus" vérifiera la théorie des ondes cyclotron type Kasper  

Les échanges Terre-Soleil et Soleil-Planètes sont à lire avec ces grilles de lecture des 4 forces élémentaires. La théorie attraction-répulsion pouvant à mon humble avis expliquer en partie pourquoi la règle de compensation est inévitable.

bonus Capture photographique de la pluie de météorites Eta Quarantides link et le panorama sublime link

Repost 0
Published by Particules - dans Planètes
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 21:47

Depuis dix ans les astronomes cherchaient à savoir ce qui réchauffe et accélère le vent solaire

Le vent solaire est un flux de gaz magnétisé chaud et rapide qui se déplace dans la haute atmosphère solaire composé d'hydrogène, d'hélium et d'ions plus lourds. Les chercheurs le compare à de la vapeur sortie d'eau bouillante d'une cocotte. Mais dans le soleil A. Szabo du GFSC de la NASA a trouvé que cela se passe différemment. Autant la vapeur se refroidit et ralentit en sortant de la cocotte, à l'inverse le vent solaire triple l'accélération de sa vitesse en traversant la couronne. En outre un phénomène contribue à le réchauffer et cela même dans l'espace plus froid.

Les observations satellites allemands et US dans les années 70-80 ont ouvert la voie aux premières théories sur les instabilités des mélange plasma, les ondes magnétohydrodynamiques et les turbulences thermiques. Les dix neuf années de données de la sonde "Wind" sur les températures du vent solaire, du champ magnétique et des valeurs d'énergie ont permis de trouver d'où provient la source thermique du vent solaire : des ondes cyclotron ioniques.

Ces ondes sont faites de protons qui voyagent autour du champ magnétique solaire. En accord avec la théorie de P. Isenberg développé par V. Galansky et V. Shevshenko, les ondes cyclotron ioniques émanent du soleil en se propageant dans le vent solaire. Elles surchauffent le gaz à plusieurs millions de degrés et accélèrent le flux à plusieurs millions de kilomètre par heure. Les ondes de type Kasper sont effectivement actives au voisinage de la sonde "wind".

Sur Terre le vent transporte du nitrogène, de l'oxygène, de la vapeur d'eau dans un même flux, tout se déplace à la même vitesse et ont la même température.

Les éléments chimiques du vent solaire, hydrogène, hélium, ions plus lourds, se déplacent à des vitesses différentes, de température différente, ils varient en fonction de leur direction. Longtemps nous nous demandions pourquoi les éléments les plus lourds se déplaçaient plus vite et étaient plus chauds que les éléments plus légers. La théorie des ions cyclotron explique cela. Les ions lourds résonnent avec les ondes cyclotrons ioniques. En compensation de leur légèreté ils gagnent en énergie et chaleur en se déplaçant. Leur comportement intrigue les chercheurs sur la fusion nucélaire. Quand vous regardez un réacteur à fusion sur Terre le premier souci est la contamination. Les ions lourds passent à travers le métal de la chambre de fusion se mélangent au plasma. Les ions lourds rayonnent de la chaleur, cela peut entraîner un refroidissement du plasma qui peut stopper la fusion. Les ondes cyclotron ioniques de type Kasper découvertes dans le vent solaire pourraient faire inverser cet état. En théorie elles peuvent utiliser, chauffer et/ou retirer les ions lourds pour rétablir l'équilibre thermique de la fusion du plasma.

La prochaine étape sera de savoir si les ondes cyclotron ioniques agissent de la même façon dans la basse atmosphère du soleil où le vent solaire commence son périple. D'où la programmation de la nouvelle sonde Solar Probe Plus qui sera lancée par la NASA en 2018 

traduction de cette page link

Repost 0
Published by Particules - dans Vent solaire
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 20:42

Si le génie climatique n'a pas donné le meilleur de lui dans la gestion des masses d'air en matière météorologique ou climatique, dans le domaine thermique domestique les progrès sont considérables.

Cette page facebook en a répertorié quelques un https://www.facebook.com/pages/Quelles-%C3%A9nergies-propres-/193871770657992

Cette entreprise présente des produits simples mais efficaces http://www.climasol.fr/produit/captaero-duo-aerothermie-bi-bloc-inverter

Repost 0
Published by Particules - dans Energie
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 13:33

un ouragan géant au pôle nord de Saturne link

Observé le 27 novembre par la sonde Cassini, la NASA dévoile les images traitées le 29 avril.

L'énorme tempête au pôle Nord de Saturne est au centre d'un vortex hexagonal comme le montre la video de l'article

L'oeil du cyclone mesure près de 2000 km, les vents y soufflent à 530 km/h

on constate que ce vortex génère une dynamique polaire qui n'est pas sans rappeler celle du courant jet sur notre planète link dont les possibles liens induits sont évoqués ici  Blocage anticyclonique persistant pour 10 jours là  Blocage anticyclonique persistant pour 10 jours et là  Position des planètes et atmosphére ne dit-on pas sur la Terre comme au Ciel. Les forces sont toutes les mêmes en physique  Prévision saisonnière et les forces en physique

le CNES met en relation le phénomène avec le soleil 

 

Repost 0
Published by Particules - dans Planètes
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 22:44

Le 28 avril la planète Saturne sera au plus près de la Terre à 1.3 milliards de kilomètres l'une de l'autre

L'image satellite du Soleil prise par STEREO indique la position aujourd'hui, soit très proche à l'échelle spatiale bien évidemment.

21.04.13-planetes-visibles-Saturne-sera-au--pres-de-la-Te.jpg

link

Selon plusieurs études considérées souvent à tort comme infondées la position des planètes pourraient avoir une influence sur l'activité du Soleil et sur celle des autres planètes du système solaire dont la Terre. Je ferai les recherches ultérieurement, mais il ne serait pas impossible que la proximité des deux planètes Saturne et Terre favorise les températures plus fraîches que nous connaissons actuellement. 

Le premier astronome à avoir modélisé ce travail planétaire est Ptolémée le géographe qui prenait la Terre comme référentiel, d'où la polémique au sujet de ses représentations cartographiques. Il connaissait bien évidemment le système héliocentrique de ses pairs égyptiens, mais en tant que géographe il étudiait l'impact des positions planétaires sur différentes parties de notre globe comme l'indique son planisphère, l'un des premiers qui servit de référence pendant plusieurs siècles. D'où ses tables de calculs astronomiques géocentriques grille de lecture identique à celles de nos outils contemportains.

Plus tard l'astronome bordelais Albert Nodon tenta de montrer l'impact du Soleil sur notre atmosphère terrestre sans aborder les positions des planètes. Mais un des membres d'une association bordelaise créée en sa mémoire finit par élaborer une échelle graphique capable de reproduire la position des planètes pour l'aider dans ses prévisions météorologiques. Prévisionniste à méteo France il lui arrivait souvent de produire des prévisions plus fiables que ces collègues surpris. Raymond Cazalens aujourd'hui retraité garde son secret tellement la communauté scientifique n'est pas en mesure d'ouvrir son esprit à cette méthode. 

Pourtant à force de conviction et de raisonnement je viens de faire admettre par le Dr Leif Svalgaard, spécialiste en la physique solaire, que le mouvement des planètes pourrait avoir un impact sur l'activité solaire.

De lui-même il a donné la méthode pour déterminer la position de l'échelle elle ressemble à celle que Raymond Cazalens utilisait depuis plusieurs décennies. Ainsi la boucle est bouclée vérifier en suivant ce link

Depuis Ptolémée, le premier à avoir dressé la table des positions planétaires (la même utilisée par la NASA aujourd'hui avec quelques ajustements), la méthode est identique.

Par extrapolation Ptolémée a élaboré l'autre grille de lecture qui est celle des calculs astrologiques. Ce qui aurait amené les scientifiques modernes à accorder peu de crédit aux discours de Ptolémée jugés peu rationnels.

La récente adhésion du physicien Leif Svalgaard, m'encourage à poursuivre la démonstration. 

De toute manière j'avais fini par trouver un argument imparable si le docteur Svalgaard n'avait pas reconnu les faits. Les satellites sont mis sur orbite grâce aux points de Lagrange, ce qui prouve qu'il y a un point où la rencontre des forces fait qu'une énergie se déploie dans l'espace... logique 

Ces points de Lagrange sont les mêmes que ceux que Ptolémée a repris pour élaborer les cartes astrologiques. Et oui ! tout ce tient ! Ptolémée, vulgarisateur scientifique, avait tout trouvé, du moins tout modélisé. Il avait en fait repris ce qui se transmettait oralement de manière hermétique depuis de longs siècles pour le divulguer au nouveau monde moderne...

Repost 0
Published by Particules - dans Planètes
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 20:26

ETUDE DU CENTRE D'ANALYSE STRATEGIQUE BUREAU DU 1ER MINISTRE

                                                                          A l’horizon 2030

Défi alimentaire de l’Afrique (avril 2013)

L’augmentation de la population (20% de la population mondiale), l’urbanisation croissante, les modifications des habitudes alimentaires, le changement climatique induiraient des défis pour les Etats africains pour la disponibilité des ressources en eau (diminution de 50% des eaux pluviales dès 2020) et donc les rendements agricoles. 

source : link 

Repost 0
Published by Particules
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 22:57

Comme noté lors de la première tempête de la saison sur l'Atlantique Nord les dépressions ont la particularité de devenir énormes, en force et étendue. Ce fut le cas de Nadine et celles qui suivirent, également en Méditerranée. En ce moment ce phénomène se poursuit dû à la dynamique de l'atmosphère et de l'inertie des océans pour ainsi dire "régulés" par l'activité du soleil.

Une tempête s’étend du Canada jusqu’en Espagne

La tempête qui a laissé de bonnes accumulations de neige sur les États-Unis la semaine dernière a grossi de façon exponentielle au-dessus de l’Atlantique.

Des images satellites de la NASA présentent l’immense système qui s’étend de Terre-Neuve jusqu’en Espagne.

http://www.meteomedia.com/common/images/uploadnewstorm/NASA_31-03-13_art-8-36878.jpg


La pointe nord de la perturbation touche le Groeland, alors que la pointe sud se rend jusqu’aux Caraïbes.

« La tempête s’est déplacée vers l’océan et a fusionné avec plusieurs autres systèmes. Elle a finalement atteint une taille remarquable. », précise Bessam Bouagila, météorologue chez MétéoMédia.

L’intensité de la perturbation est comparable à un ouragan de catégorie 3 avec des vents allant à plus de 200 kilomètres à l’heure.

Cette situation météo engendre d’immenses vagues sur l’océan. Celles-ci atteignent une hauteur de 13 mètres, ce qui rend les conditions navales difficiles pour les embarcations qui s’y trouvent.

« La tempête perdra cependant de sa vigueur avant d’atteindre l’Europe. », ajoute le météorologue.

Source : météomedia.com

 31.03.13-depression-Fery-s-etend-du-Canada-a-l-Espagne-n.jpg

 

video de la première tempête de la saison déjà très étendue et puissante Nadine en septembre 2012

en janvier nouveau système qui frappe le bassin méditerranéen 

la dépression Hansgeorg développé entre la Corse et Marseille a aussi affecté la Tunisie d'une tempête de sable mémorable à Gabès 

23.01.13-depression-Hansgeorg-affecte-la-Tunisie-de-vent-s.jpg

23.01.13-Hansgeorg-en-Mediterrannee-touche-Gabes-en-Tunis.jpg

ces événements se produisaient alors que la chaîne de télévision ARTE diffusait un documentaire sur les tempêtes polaires aussi brusques que violentes, elles aussi pouvant être longues à se développer les rendant d'autant plus sournoises et violemment énergiques. Un véritable défi pour les marins et prévisionnistes.    

Repost 0
Published by Particules - dans météo
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 21:58

La cellule de Hadley emporte la chaleur sur plus de 3300 km Blocage anticyclonique persistant pour 10 jours avec la cellule de Ferrel elle participe à la dynamique qui permet le passage et développement du courant jet link, ces phénomènes ne sont pas sans rappeler ceux qui peuvent se produire sur d'autres planètes  Enorme vortex polaire de Saturne http://www.srh.noaa.gov/jetstream/global/images/jetstream3.jpg

source du graphique ci-haut link

http://la.climatologie.free.fr/troposphere/cellulejet.gifhttp://la.climatologie.free.fr/troposphere/jet_stream.jpg

 

source des images link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ci-dessous schémas d'Alain Giret extraits d'études où la zone de convergence intertropicale est explorée (explication du phénomène ici) link "la circulation générale de l'atmosphère est complexe, elle est soumise : 

- aux cellules de Hadley suivant les axes méridiens

- à la circulation croisée des cellules de Walker suivant les parallèles

- aux spécificités géographiques de surface"

position-de-la-Terre-au-solstice-d-ete.jpg

      position-statistique-des-cellules-hadley-ferrel-aux-solstic.jpg

 

 

position-de-la-Terre-selon-l-axe-heliocentrique-angle-I--23.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l'inclinaison de la Terre modifie la position statistique des cellules selon les saisons. Le même processus entre en ligne de compte pour le développement des saisons des tornades et des cyclones (typhons) au printemps et à l'automne sur les bassins Atlantique et Pacifique

http://www.alertes-meteo.com/cartes/climat-monde.jpg

link

Les anticyclones sont le plus souvent situés aux mêmes points (à quelque chose près) il leur arrive d'être souvent inopérents quand d'autres dynamiques favorisent l'action des anticyclones polaires par exemple comme expliqué ici  Les anticyclones et les champs de pression

http://lcre.univ-lyon3.fr/climato/amp_fichiers/image020.jpg http://lcre.univ-lyon3.fr/climato/amp_fichiers/image022.jpg

link  

       http://abyss.uoregon.edu/~js/images/jet_streams.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les explications sur le glossaire de meteofrance link

      croquis wikipedia http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/da/HadleyCross-sec_fr.png

 atmosphere-Christophe-Ancey-Lausanne-master-polytechnique-.jpgcroquis issu de l'école polytechnique Lausanne

Repost 0
Published by Particules - dans Climat
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 17:32
L'astronome américain Seth Carlo Chandler a mis en évidence le mouvement oscillatoire de l'axe terrestre par rapport à la surface de la Terre d'une période 433 jours (427 jours le plus souvent admis soit 14 mois) d'une amplitude de 6 m au pôle nord en 1891.
Le phénomène longtemps expliqué par le mouvement de l'atsmosphère, la fonte des glaces ou les séismes proviendrait pour 2/3 de changements de pression à l'intérieur des océans dûs à la température, la salinité et les courants marins selon les travaux de R. Goss du Jet Propulsion Labotary (JPL) parus dans la revue Geophysical Research Letters 
source : link
LIAODechun,LIAOXinhao&ZHOUYonghong observatoire et université de Shanghaï la complètent par leurs calculs statistiques in ChineseScienceBulletin2004Vol.49No.2223482353  ldc@shao.ac.cn
 
Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Planètes océan terre
commenter cet article

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de la nature. Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg