Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 21:03

la Circulation atmosphérique  est fortement influencée par la vitesse du courant jet, lorsqu'il est lent et peu actif les anticyclones et le temps sec dominent sur nos côtes Atlantique. Plus il est agité et puissant plus les dépressions et tempêtes sont dévastateurs. 

la sonde Cassini nous montre que sur Saturne un tel phénomène existe, mais il n'est pas circulaire contrairement à la Terre, il est octogonal. voir la video et les explications ici link

L'article parle de tourbillon, pour ma part je trouve que ce courant jet est comparable à celui de notre terre. Les indices qui me portent à cette conclusion provient du fait que je pense le courant jet terrestre lié aux point de Lagrange. Comme ils existent sur tous les corps, il n'y a pas de raison que cela ne se produise pas sur Saturne également. Quant à expliquer les points en forme d'hexagone je vous laisse proposer les calculs étant moi-même incapable de le faire.

Par contre j'explique les variations dans l'étendue du jet stream sur Terre par les fluctuations de l'activité solaire. Plus elle est faible plus le jet stream reste en lambeau, quasi inexistant, plus elle est haute et active plus le jet stream est agité dans une large bande de flux continu.

Le courant jet de Saturne est différent puisque selon toute vraissemblance chaque jet est fonction, entre autres paramètres, de la vitesse de rotation de la planète qui l'anime. 

la question est déjà évoquée ici Enorme vortex polaire de Saturne   , y compris par le CNES

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Planètes
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 20:41

La saison des ouragans officiellement fixée à samedi 1er décembre aura été peu importante selon les météorologues. link

Si le nombre d'ouragan de force moyenne ou majeure a été moindre le nombre de tempêtes a dépassé la moyenne des douze avec un décompte de treize dont Ingrid et Humberto sont les plus puissants classées ouragans. Cette année est la première depuis 1994 à n'avoir pas connu d'ouragan majeur type Katrina (2005) le plus coûteux de l'histoire des ouragans aux Etats Unis.

Le Mexique quant à lui a été frappé par cinq tempêtes tropicales et trois ouragans. Trois se sont formés dans le bassin atlantique et cinq dans le nord-est du Pacifique. Les Etats-Unis ont connu 6 ouragans moyens (catégorie 1 et 2) et trois majeurs (catégorie 3 et plus) avec des vents à 178km/h dans la catégorie 3 et allant à 210 et 250km/h pour les ouragans de catégorie 4 et 5.

La NOAA explique son erreur de prévision par la présence d"un phénomène atmosphérique qui produit des masses d'air exceptionnellement sec et des cisaillements du vent durant toute la saison des ouragnans dans l'océan atlantique et la mer des Caraïbes". L'air ascendant qui se forme de la fin du printemps jusqu'au début de l'automne se déplace vers la partie tropicale de l'Atlantique emportant poussières et air sec dans les couches supérieures de l'atmosphère provoquant le blocage des mouvements ascendants des vents.

Une étude du Metoffice a montré la corrélation entre usages d'aérosols humains et réchauffement climatique qui influerait également sur les masses d'air.

Pour ma part j'ajoute que l'activité solaire en période maximale (ce qui est actuellement le cas) pourrait influer sur l'équilibre thermique. L'amplitude étant plus réduite les conflits de masse d'air seraient moins fréquents que lors des grands minima. L'air moins réchauffé par le soleil sur plusieurs années serait plus sensible à la moindre variation quand par exemple se produit un pic soudain d'activité solaire avec des émissions classées niveau X.

Au sujet du nuage de poussière se déplaçant depuis le désert du Sahara link

 

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans météo cyclone
commenter cet article
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 22:01

Dans le monde

Au niveau des pressions

La plus haute pression jamais enregistrée depuis le début des mesures est 1086,8 hPa le 20 janvier 2010 à Tosontsengel, Mongolie (le dernier record à 1086 hPa était également détenu par cette ville en décembre 2001). Après des semaines de neige et de froid inférieur à - 50°C l'état de catastrophe naturelle est déclaré pour la région où les bêtes des nomades éleveurs de troupeaux sont mortes sous la rigueur de l'hiver.

Topographie de Tosontsengel (nom signifiant "bonheur de pétrole") : le sommet le plus haut Marz Uul est à 3205 m (versant sud de la Nuruu Tarvagatain - partie de la montagne Khangaï) le point le plus bas à 1624 m se trouve à l'est dans la région Ikh-Uul où la rivière Ider dessine la frontière. Ces territoires sont pour la plupart couverts de taïga des forêts de mélèzes et de pergélisol. Les compagnies pétrolières et d'extraction de gaz y versent des sommes considérables pour aider les tribus nénètses nomades et construire des villes pour extraire les ressources naturelles. Les principales ressources sont le bois, pétrole, nickel, cobalt, argent, or, sel, cuivre Source link link link

Un hiver précoce à nouveau fait périr les troupeaux en Mongolie. L’hiver est arrivé avec un mois d’avance le 2 décembre 2010 :

Autre record sur la période :

Personnellement j'analyse l'événement au regard de l'indice Bz négatif. Il indique que le champ magnétique interplanétaire peut se “connecter” avec celui de la terre car leurs polarités sont opposées, ce qui va faciliter la pénétration des particules dans l’atmosphère terrestre. Les aurores boréales visibles en France se produisent généralement avec Bz < -15 nT, une densité élevée et un vent solaire rapide sont également favorables.
Le 20 novembre 2003, l’indice Bz était descendu autour de -60 nT. Les aurores ont été observées jusque dans le sud de l’Europe ce soir là. 

 Le 2 Décembre 2010 plusieurs records de froid sont tombés : 

En Ecosse – 15°C en plein après-midi le 30

En France – 15.2°C le 30 novembre 2010 à Orléans

Au sud de la Norvège - 1.1°C à Tromso (dernier record 2002), - 2.4°C (dernier record 1973), Vaermes -5.6°C (1946), Trondheim - 5°C (1788), Bergen -3.4°C (1919), Sola -3°C (1985), Kjevik -3.3°C (1965), Oslo -2.7°C (1968)

La plus basse pression est 870 hPa le 12 octobre 1979 sous le typhon Tipe aux Philippines link et le 7 novembre 2013 sous le typhon Haiyan (pression était comprise entre 870 et 895 hPa selon les sources le centre méteo du Japon a enregistré officiellement 895 hPa) aux Philippines également (selon le responsable OXFAM en poste aux Philippines depuis 2003 il y aurait eu chaque année une gestion de crise humanitaire liée au climat à gérer)

Topographie des Philippines : le point culminant est le mont Apo à Mindanao 2954 m le plus bas se situant au niveau de la mer des Philippines à 0 m. De nombreuses cavités sous-marines attirent les plongeurs, la mer des Philippines et la limite avant les îles Mariannes où se trouvent les fosses marines les plus profondes découvertes sur Terre source link link link link link

Au niveau des températures

Le record officiel de la température la plus élevée admis le 12 septembre 2012 par l'organisation de la météorologie mondiale est 56.7°C (134°F) le 10 juillet 1913 au ranch Greenlan dans la vallée de la mort en Californie

Plusieurs records sont avancés selon les méthodes sans être les valeurs officielles, explications link link

70.7°C dans le désert salé de Dasht-e Lut Iran et 58°C (136.4°F) le 13 septembre 1922 à Azizia en Lybie 

Le record de température la plus basse est en Antarctique - 89°C selon les relevés mécaniques le 18 juillet 1983 et - 92°C le 31 juillet 2013 d'après le relevé du sattelite Landsat 8 voir ici link

Au niveau des altitudes

Au niveau mondial le sommet le plus élevé sur Terre est sur l'Himalaya à 8850 m le plus bas est en mer morte à 390 m en dessous du niveau de la mer à 0 m. Le sommet le plus élevé sous la mer est dans les fosses mariannes à - 10994 m  link

Au niveau des températures françaises

Strasbourg -23.4°C le 23 décembre 1938 

 

 

 

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans météo records
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 15:51

Le typhon Haiyan aux Philippines link s'est produit lorsque le jet subtropical de la cellule de Hadley schématisée ici Circulation atmosphérique s'est trouvée agité alors que la chaleur de l'océan Pacifique atteignait la valeur de 26°C sur 10 km de profondeur (condition sine qua non pour le développement cyclonique selon les ingenieurs météorologues). Le présentateur meteo Louis Bodin l'explique ici link  La pression était tellement basse au-dessus d'une mer à 30°C que la mer s'est élevée de 8 m link 

Les écrits laissés par les scientifiques Albert Nodon puis Jean-Martin Meunier apportent un complément à l'analyse des ingénieurs métérologues en précisant que le transfert d'énergie vertical est produit non seulement par les océans mais aussi par l'atmosphère. Ainsi ils considéraient que les événements solaires soudains perturbant la haute atmosphère ont pour effet d'activer le phénomène d'aspiration du processus de transfert vertical entre l'océan et l'atmosphère. En perturbant la haute atmosphère les couches successives seraient traversées par une cascade de gerbes de particules qui refroidissant la troposphère via la stratosphère favoriserait la vorticité des tempêtes et cyclones dans la basse atmosphère sur Terre.

Le maximum de l'activité solaire actuelle expliquerait la puissance de ces phénomènes étudiés. Plus l'énergie dégagée par les océans et l'atmosphère est forte plus les conflits de masses d'air favorisent les épisodes tempétueux. Nous vérifions l'instabilité qui traverse l'atmosphère par les spectaculaires aurores boréales photographiées ici link là link ou encore ici link sans oublier ce magnifique spectacle en Oregon le 6 octobre dernier link

Les gerbes de particules solaires agitent l'ionosphère, les satellites enregistrent ces variations que les radio-amateurs suivent attentivement car leur passion en dépend. Ils ne peuvent communiquer entre eux quand la zone D de l'ionosphère est calme. Dès qu'elle passe au rouge comme l'indique cette image de la NOAA/SWPC/BOULDER-USA du 28 octobre en soirée link  ils s'en donnent à coeur joie. Depuis cette date la zone D de l'ionosphère n'a cessé d'être agitée à des valeurs comprises entre 10 et 20 avant de descendre à 5 le 3 novembre avant de remonter à 10 le 4 jusqu'à 25 le 6 pour régresser à 10 le 7. Toujours est-il que ces événements ne s'étaient pas produits depuis plusieurs années de minimum solaire profond. 

le 2 novembre l'enregistrement en matinée montre une activité moindre de la zone D de l'ionosphère link 

le 4 novembre le typhon haiyan est déclaré voir le blog du météorologue Robert Speta link link et la page metronews link

Je ne dispose pas de capture écran mais la zone D atteignait la valeur de 25 (couleur vert/jaune) sur le Pacifique à 0H le 7 novembre. Nous traversons un cycle solaire faible par rapport aux précédents depuis les années 50 où ils étaient les plus élevés, si bien que la zone D est souvent calme, contrairement à ce qu'elle est durant un cycle solaire plus élevé (la mesure de référence est le flux sfu et le nombre de taches solaires les deux étant très étroitement liés).

Comme nous pouvons le voir sur ces captures d'écran c'est en soirée qu'au dessus des Philippines la limite de l'ionosphère est active

Ces courants qui traversent l'atmosphère lors d'activité solaire intense ne peuvent pas rester sans effet sur le comportement du déplacement des masses d'air qui s'en trouvent modifiées, dans la basse et haute atmosphère. Depuis le 28 octobre les émissions solaires de classe X ont été plus nombreuses ceci expliquant cela.

Quand les champs de pression se déplacent sous l'effet d'une perturbation dans l'atmosphère les centres anticycloniques semi-permanents définis ici Les anticyclones et les champs de pression  disparaissent, cette règle physique est à prendre en considération, surtout pour les Philippins vivant dans des conditions rudimentaires.

Comme nous le rappelle à juste titre les astronomes, le jet stream, ce courant jet qui provoquant les vents ascendants à l'intérieur d'un cumulonimbus fait baisser la pression entraînant la mise en rotation de la base du nuage avec la formation de l'entonnoir qui se transforme en tornade par le phénomène d'aspiration entre l'air froid du nuage et chaud de l'océan. Quant à la formation du cumulonimbus elle est selon moi le fruit des gerbes de particules solaires qui ionisent l'atmosphère.                                

position du jet stream le 4 et 7 novembre l'on notera son étendue le 7    

            http://images.meteociel.fr/im/852/gfsnh-2013110406-5-6_rlq6.png   http://images.meteociel.fr/im/7592/gfsnh-2013110706-5-6_zcy9.png

 

vidéos d'aurores polaires sur la période 


 
sur facebook capture par Stephanie Vetter gagnante du concours photos  https://www.facebook.com/photo.php?fbid=669093676463829&set=a.187360704637131.40118.178186248887910&type=1&theater 
Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Activité aurorale typhon
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 08:39

link 

Si seulement les décideurs voulaient considérer les travaux d'Albert Nodon, après lui Jean-Martin Meunier tant décrié par ses semblables (il faut dire qu'il ne cherchait pas à arrondir les angles, sûr de son savoir) il y aurait au moins un secteur économique qui serait moins ignorant et plus enclin à chercher des parades aux aléas climatiques. Hier encore l'on entendait l'ingenerie balbutiante sur les ions ! Mais que disait la théorie d'Albert Nodon et de Jean-Martin Meunier ? le savez-vous ?

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans météo
commenter cet article
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 16:56

Nous parlions des geysers qui surgissent dans le désert saoudien A 22 H 30 GMT un jet d'eau sort du Steamboat le geyser du Yellowstone le plus actif au monde   Immense geyser de sable en Arabie Saoudite en mai 2009  , des événements analogues se produisent sur la planète, par exemple un cratère fumant vient d'apparaître en bordure d'autoroute près de l'aéroport de Rome link

http://img.maxisciences.com/volcan/ce-cratere-fumant-est-un-fumerolle-apparu-en-plein-milieu-d-un-rond-point-a-proximite-de-rome_61986_w250.jpg

mais il arrive souvent que des "skinholes" trous profonds dans la Terre emportent des maisons à plusieurs endroits de la planète suite à des crues subites sur des sols calcaires et argileux. La magie d'internet nous informe en instantané de ces phénomènes, le dernier en date marque encore les esprits puisqu'il a entraîné un hôtel de Floride proche de Disney World link link

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Planètes désert eau souterrain geyser
commenter cet article
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 20:19

Je ne sais pas si vous avez pu vérifier par vous même que les vents avaient tourné récemment, de mon côté lorsque vers 18 h un étrange souffle a balayé bruyamment le ciel entre la rue et les deux immaubles qui la sépare je me suis dit que quelque chose se passait au niveau des masses d'air sans même vérifier les runs. Ce que je fais aujourd'hui, hier la configuration était plus visible, il faudra attendre samedi pour retrouver la descente d'air plus froid qui génère ce type d'hélicité. Sûrement le phénomène qui a surpris les alpinistes chevronnés dans les Alpes italiennes. Nous nous en apercevons moins en plaine, mais en altitude le résultat est impardonnable pour qui se trouve sous la cyclogénèse. (les cartes suivantes montrent la déconcentration polaire par le nord-ouest, les jours précédents elle arrivait par le nord-est)

Voici samedi comme nous aurons à nouveau plus froid (attention aux rhumes attrapés pendant la nuit avec les fenêtres ouvertes)

http://images.meteociel.fr/im/96411/gfsnh-1-90_hxz5.png  http://images.meteociel.fr/im/14905/gfsnh-7-78_fex4.png avec les chutes de pluie arrivées par le nord-ouest qui pourront être localement abondantes sur la Suisse et régions autour des Alpes 

 

aujourd'hui les masses d'air chaudes nous protègent http://images.meteociel.fr/im/43553/gfsnh-1-6_fqe1.png

je n'avais jamais entendu le balayage sonore de ces coups de vents subits produits dans un passage resserré entre deux immeubles peut-être ne suis-je pas l'unique personne à l'avoir remarqué. Le bruit était sec, bref mais assez fort comme un coup de fouet "soft" dans l'air.

Les vents sont également à l'origine de la propagation des incendies sur une large partie de l'ouest des USA (frappé par un record de chaleur) au Portugal aussi probablement comme ce fut également le cas en Espagne ou ailleurs. Cela alors que la Russie connaît des épisodes pluvieux phénoménaux qui ont provoqué d'importantes inondations.

liens sur les incendies aux USA link et Portugal link 

 

http://spaceweather.com/submissions/pics/s/Stefano-De-Rosa-Blue-Moon-over-the-Volterraio-Castle_1377035884_lg.jpg La pleine lune sur l'île d'Elbe en Italie à 378 499 km de la terre (sa distance varie de 405 696 km (0.0027 UA) à l'apogée à 363 104 (0.0024 UA) au périgée) elle est donc relativement plus proche d'où son diamètre apparent plus large

 

Repost 0
Published by Particules - dans météo
commenter cet article
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 13:57

 

Les geysers sortent aléatoirement ici en Arabie Saoudite Immense geyser de sable en Arabie Saoudite en mai 2009  là à Rome  Sols friables sous les assauts des courants souterrains et ici aux USA

link

Le Steamboat, le plus grand geyser actif au monde du parc du Yellowstone aux USA est entré en éruption après 8 ans de sommeil la semaine dernière à 23H30 GMT expulsant un jet d'eau chaude jusqu'à 90 mètre de haut suivi de vapeur.

Un grondement, une légère secousse puis un puissant geyser d'eau chaude s'échappe du Steamboat, l'un des 500 geysers que renferme le parc du Yellowstone. Le spectacle naturel a duré environ 9 minutes mais après épuisement des réserves d'eau la vapeur s'est échappée 24 après, durant la nuit. La dernière éruption date de 2005 mais en période d'activité le geyser peut entrer plusieurs fois en éruption et jeter des colonnes d'eau allant jusqu'à 120 mètre de haut. Dans le passé le geyser est resté inactif 50 ans, par contre en 1964 il a battu le record de vingt-neuf réveils. 

 


Repost 0
Published by Particules - dans Planètes
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 20:54

Comprendre comment se produisent les éclairs et les orages n'est pas encore acquis. La dernière découverte révèle que les particules de haute énergie venues de l'espace à l'origine des gerbes de particules seraient responsables des éclairs qui depuis la station spatiale ressemblent à des sursauts.

Cette théorie peut se concevoir vu la manière dont se produisent ces phénomènes extrêmement dangereux. Cette année encore plusieurs personnes ont perdu la vie foudroyées. voir les images ici  Photos d'orages et d'éclairs

Etude américaine sur les éclairs au sommet des nuages link

explication des éclairs lors des orages terrestres entre le sol et la base des nuages http://climasol.over-blog.com/2015/08/la-formation-des-eclairs-coup-de-foudre-terre-nuage.html

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans météo éclairs
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 09:46

Selon des calculs de scientifiques Ecossais rapportés dans cet article la fin du monde se produirait précisément en 2000002013 link

Je ne suis pas scientifique mais pense ne pas trop me tromper en affirmant que les conditions de fin du monde pourraient être différentes de celles décrites dans l'article. Aucun scientifique n'est sûr à 100 % que son scenario sera exact. Le seul fait que le fonctionnement du Soleil et son impact sur l'atmosphère terrestre ne soient pas compris dans son intégralité m'amène à émettre cet avis personnel. Plusieurs éléments déjà abordés sur ce blog m'incitent à faire ce constat. Mes observations ne correspondent pas totalement au tableau dressé par les chercheurs de l'université de Saint Andrew. Jack O'Malley-James précise que l'eau aura été complétement évaporée en 2000002013 et l'effet de serre aura causé la disparition de tous les êtres vivants par manque d'Oxygène... est-ce le seul scenario possible ?

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Planètes fin du monde
commenter cet article

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de la nature. Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg