Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 21:27

http://www.futura-sciences.com/videos/d/kezako-partent-eclairs-sol-ciel-1834/#xtor=EPR-55-%5BHEBDO%5D-20150808-%5BVIDEO-Kezako-:-d--ou-partent-les-eclairs--du-sol-ou-du-ciel--%5D l'univesité de Lille met en ligne l'explication illustrée de la formation des éclairs.

Les particules positives du sol et du sommet du nuage (morceaux de glace) entrent en action avec les charges négatives du bas du nuage contenues dans les gouttelettes d'eau.

L'air étant un isolant les pôles entrent rarement en contact entre le nuage et la terre, plus fréquemment entre la glace du sommet du nuage et du bas du nuage. L'arc électrique se créé quand les traceurs formés dans l'air autour de la base du nuage très électrisé rencontre les traceurs très puissants formés à quelques dizaine de mètre du sol.

les éclairs foudroyant existent aussi au sommet des nuages visibles depuis la station spatiale http://climasol.over-blog.com/article-le-mystere-des-eclairs-foudroyant-119353756.html

 

les scientifiques ne savent pas encore d'où vient la glace, cherchons ensemble :

au sujet de la glace et du givre http://climasol.over-blog.com/2015/04/le-givre-a-l-origine-de-crash-d-avions.html

au sujet de l'eau pure qui ne gèle pas http://climasol.over-blog.com/2014/07/pourquoi-l-eau-pure-distillee-ne-gele-pas.html

au sujet de la molécule d'eau http://climasol.over-blog.com/article-h2o-la-molecule-de-l-eau-a-donne-le-titre-a-une-serie-australienne-116614731.html

Repost 0
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 18:50
Températures de l'air, précipitation et indice NAO mensuels à Longyearbyen (Islande) depuis 1965
Températures de l'air, précipitation et indice NAO mensuels à Longyearbyen (Islande) depuis 1965

Il semblerait que l'indice NAO basé sur la différence de pression atmosphérique entre les Açores et l'Islande montre une corrélation entre les températures de l'air, l'apport d'eau douce dans la mer et son impact sur la salinité qui a un effet sur la circulation thermohaline (plus la salinité est élevée plus les eaux froides plongent en profondeur plus elle est basse plus les eaux froides restent en surface) .

Plus la salinité est basse plus le transfert de chaleur vers le pôle nord est faible, plus elle est élevée plus le transfert de chaleur ver le pôle nord est élevé et les températures canadiennes s'élèvent. C'est du moins une des pistes de travail des chercheurs.

Cela pourrait être vérifiable en regardant comment les tropiques sont réchauffés par la salinité. C'est le processus de salinité qui serait également à l'origine de l'ENSO, el Nino

http://la.climatologie.free.fr/ocean/ocean.htm#thermo

Comment sont réchauffés les océans si ce n'est par les rayons du soleil ?

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans météo Climat
commenter cet article
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 19:43
Le soleil premier regulateur du climat

Sur le site de la NOAA nous trouvons (enfin) la confirmation du rôle majeur du soleil sur le climat, que ce soit à courte, moyenne ou longue échelle de temps, ce n'est pas faute d'avoir lourdement insisté à faire reconnaître l'évidence de cet impact physico-chimique sur notre planète. Les rayons solaires donneurs de vie mais aussi de turpitudes climatiques, l'un ne va pas sans l'autre !

http://http://www.swpc.noaa.gov/impacts/space-weather-impacts-climate

le soleil est le premier des 4 régulateurs majeurs du climat avant les gaz à effet de serre qui réagissent à son action, les volcans, qui eux aussi sont selon mes analyses tributaires de l'activité solaire, puis l'ENSO qui est sans doute possible lié à l'activité solaire puisque les ondulations qui partent de la zone de convergence équatoriales sont directement liées à l'activité solaire*

* voir notamment

http://www.cpc.noaa.gov/products/assessments/assess_95/enso.html.

https://www.wmo.int/pages/themes/climate/significant_natural_climate_fluctuations.php

pour compléter sur l'effet stratosphérique

http://www.lmd.jussieu.fr/~flott/M2/2012/cours7.pdf

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Climat soleil météo
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 10:03

S'il s'avère aux premiers éléments de l'enquête accident que le vol 4U9525 a été causé volontairement par un co-pilote en phase aiguë dépressive pour raison médicale et familiale, d'autres crashs résulteraient de négligence humaine sur les capteurs sensibles au givre.

Nous pouvons lire sur le monde.fr les résultats du BEA http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/04/04/le-crash-du-vol-d-air-algerie-lie-a-un-probleme-de-givre_4609858_3212.html

Le crash du vol d'Air Algérie lié à un problème de givre

Le Monde.fr avec AFP Le 04.04.2015 à 21h54 • Mis à jour le 05.04.2015 à 02h38

image: http://s1.lemde.fr/image/2014/07/27/768x384/4463493_3_1d91_un-soldat-francais-et-un-journaliste-devant_20988fbadd5b1673404231db87b9616e.jpg

Le crash de l'avion d'Air Algérie – qui s'est écrasé entre Ouagadougou et Alger le 24 juillet 2014 – est vraisemblablement lié à une avarie technique causée par une négligence de l'équipage, selon le Bureau d'enquêtes et analyses (BEA).

Le BEA, qui publie sur son site les premiers éléments de l'enquête, indique que l'équipage n'a vraisemblablement pas activé un système anti-givre censé protéger certains capteurs essentiels au fonctionnement des moteurs. Ces capteurs, givrés, ont produit des données erronnées, entraînant le ralentissement des moteurs et, au final, le décrochage de l'appareil.

Lire : Sur les lieux du crash du vol AH 5017 : « C'est comme si une bombe était tombée »

La piste terroriste définitivement écartée

Selon le BEA, le McDonnell Douglas 8 a atteint normalement son altitude de croisière de 9 500 mètres. Le pilote automatique est, à ce moment-là, activé. Deux minutes plus tard environ, des données erronnées concernant les deux moteurs de l'appareil sont envoyées par des capteurs situés près des moteurs, « vraisemblablement [en raison de leur] givrage », écrivent les enquêteurs. Ce givrage qui obstruait le capteur « peut avoir été causé » par les conditions météorologiques particulières, à savoir la présence d'une « cellule orageuse », que l'équipage avait d'ailleurs repéré et commencé à contourner. Le BEA poursuit :

Ces informations erronées transmises par les capteurs ont occasionné un ralentissement des moteurs et donc une légère descente de l'avion. Le pilote automatique, configuré pour maintenir l'altitude de l'appareil, a tenté de le redresser : faute d'accélération de la part des moteurs, l'avion a ensuite décroché. Enfin, les investigations du BEA révèlent que l'équipage n'a pas tenté de parer à ce décrochage, en rétablissant l'assiette par exemple.

Ces premiers éléments permettent d'écarter définitivement la piste terroriste, une hypothèse qu'avait refusé d'exclure le BEA lors de son précédent rapport d'étape, en septembre.

Le problème du givrage des sondes de vitesse est un problème connu et récurrent. C'est en partie à cause du givrage de ses sondes Pitot que le vol Rio – Paris d'Air France s'était écrasé dans l'Atlantique, au large du Brésil, en 2009. Il s'agissait d'un Airbus A330, un appareil totalement différent de celui qu'opérait la compagnie Swift Air pour le compte d'Air Algérie.

Lire : Plusieurs Airbus victime du phénomène de givrage de sondes

D'autres événements similaires

Le BEA, qui doit publier en décembre son rapport final sur ce crash ayant fait 116 morts, dont 54 Français, fait part « d'au moins deux événements similaires » en juin 2012 et 2014, liés à un givrage de capteurs sur des appareils McDonnell Douglas. Ces événements n'ont pas eu de conséquences graves parce que détectés et corrigés à temps par les équipages.

Le BEA indique également que ces événements – ainsi que les premiers éléments d'enquête concernant le vol d'Air Algérie – devront être utilisés pour apprendre aux équipages à détecter ce type d'anomalie et à y faire face.

Quoique l'on dise sur les performances technologiques de nos avions, sans entretien et manipulation adéquate ils restent sensibles aux moindres effets de particules non maîtrisées

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans météo accident avion givre
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 17:00

A titre informatif et pour inciter à plus de recherche sur le phénomène voici quelques réflexions sur le lien entre position de la Lune et météo

Ce texte vient après les deux précédents l'un sur le crash du vol 4U9525 http://climasol.over-blog.com/2015/03/front-occlus-sur-la-zone-du-crash-du-vol-4u9525-de-l-airbus-a320-aux-massif-des-trois-eveches-des-alpes-de-hautes-provence.html l'autre sur le pic à la pollution sur Paris http://climasol.over-blog.com/la-maire-de-paris-anne-hidalgo-annonce-la-circulation-alternee-a-partir-de-lundi-23-mars-2015.html .

J'y ajoute celui-ci sur la pleine lune du vendredi 20 mars 2015 à 9H47'46" appartenant au cycle saros* série 120 du canon five millenium selon le classement de Fred Espenak et Jean Meeus répertorié par la NASA

exemple du cycle éclipse de lune série 137 d'une durée de 1445.41 années correspond à la pleine lune du 28 septembre 2015 à 2h47

il enferme 81 éclipses de lune dont

  • 38 pénombrales (N),
  • 15 partielles (P) et
  • 28 totales (T)
    • avec 43 éclipses ombrales 7 centrales et 21 non centrales

pour une séquence de : 17N 8P 28T 7P 21N

déroulement de l'éclipse du 20 mars 2015 http://autourduciel.blog.lemonde.fr/2015/03/18/le-deroulement-detaille-de-leclipse-de-soleil-du-20-mars/

http://www.imcce.fr/promenade/pages6/794.html

*Explication du cycle saros période approximative de 18 ans 11 jours 8 heures

Lorsque deux éclipses sont séparées par une période d'un Saros, elles partagent une géométrie très similaire. Les deux éclipses se produisent au même nœud [1] avec la Lune à peu près la même distance de la Terre et au même moment de l'année. Ainsi, le Saros est utile pour organiser les éclipses en familles ou séries. Chaque série dure généralement de 12 à 13 siècles et contient 70 ou plusieurs éclipses. Chaque série saros commence avec un certain nombre d'éclipses partielles près de l'une des régions polaires de la Terre. La série produira donc plusieurs dizaines d'éclipses centrales [2] et se terminera avec un groupe d'éclipses partielles près du pôle opposé.

[1] L'orbite de la Lune est incliné d'environ 5° de l'orbite de la Terre autour du soleil. Le point de rencontre de l'orbite de la Lune et celui du plan la terre est appelé noeud. La Lune se déplace du sud au nord de l'orbite de la Terre au noeud ascendant, et du nord au sud au noeud descendant.

[2] avec les éclipses solaires centrales l'axe central de l'ombre de la Lune frappe la surface de la Terre. Toutes les éclipes partielles (pénombrales) sont non centrales car l'axe de l'ombre ne touche pas la Terre. Cependant, les éclipses ombrales (totales, annulaires et hybrides) peuvent être soit centrales (en général) ou non-centrales (rarement).

source : nasa.gov

Plusieurs sources indiquent que la Lune joue un rôle dans la formation des nébulosités et des vents. Ainsi nous pouvons relever dans cette video d'arte à 3:00 l'acteur James Lashly qui a joué avec Michel Pfeiffer dans le film "laurier blanc" adapté du roman de Janet Fish récite une partie du livre qui retrace le vent de Santa Ana et son effet sur l'âme humaine 

"le vent brûlant de santa Ana soufflait flétrissant les derniers brins de l'herbe printanière qu'il changeait en des touffes de pailles blafardes. Seules s'épanouissaient les lauriers aux fleurs fragiles et vénéneuses aux feuilles acérées comme des dagues. Dans la chaleur sèche des nuits nous ne pouvions dormir, ma mère et moi. Lorsque je me réveillais à minuit, je trouvais son lit vide, je grimpais sur le toit et repérais facilement sa chevelure blonde pareille à une flamme sous la lune au trois quart pleine : "la saison des lauriers" dit-elle. Les amants qui s'entretueront en rendront responsables le vent. Elle leva sa main en écarta les longs doigts pour le laisser se frayer un chemin. Ma mère n'était pas normale quand soufflait le vent de santa Ana".

 

 

 

Les Santa Ana, surnommés vents du diable, naissent en particulier à la fin de l'automne et durant les mois d'hiver dans le troisième plus grand désert au monde le désert des mojaves (la température peut y atteindre 50°C, les précipitations y sont quasi inexistantes, par effet de compensation les pressions hautes sur le desert et basses sur la côte font appel d'air dans le sens Est-Ouest),  puis ils s'intensifient sur les sommets montagneux en gagnant force et température puis ils prennent de la vitesse dans les canyons avant de d'atteindre le Pacifique de la côte californienne au maximum de leur dangerosité. L'écoulement de l'air a ainsi été canalisé sur le premier parc éolien au monde en 1980. L'air est très sec et très chaud quand il souffle, cela favorise les départs de feu en montagne près des habitations.

cette autre video du cycle artetv sur les vents montre que le foehn est un élément déterminant qui perturbe pendant 120 jours de l'année la vie des villageois de Guttannen dans l'Oberland bernois près du col du Grimsel

Le sable du sahara soulevé à 10000 m d'altitude se retrouve dans la neige du village de Guttannen emporté par le foehn.
Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans météo
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 16:52

Depuis mercredi dernier, début d'alerte pollution aux particules fines PM10, la maire de Paris demandait avec insistance à l'Etat la mise en place de mesure d'urgence que nécessitait la situation exceptionnelle. Elle obtient gain de cause avec la médiation du président de la République aujourd'hui pour une circulation alternée lundi, si la pollution persiste.

Sont concernées les voitures thermiques de particuliers immatriculées impaires les jours impairs et paires les jours pairs. Ne sont pas concernés 

- Les véhicules considérés "propres" éléctriques, hybrides, fonctionnant au gaz, et les voitures transportant au moins trois personnes, le covoiturage est vivement recommandé.

- Les véhicules assurant des missions de service public, d'incendie et secours, forces de l'ordre, transport liés à la santé (médicaments, handicapés) et au funéraire

- les véhicules chargés de l'apporvisionnement (camion frigorifique, citernes, alimentation)

- Les autocars et transports en commun (taxis, auto-école)

- Les véhicules et engins de chantier, dépannage, déménagement, nettoiement, bennes à ordures, transports de fonds, de journaux, postaux...

- Les véhicules professionnels dans certains cas (les représentants de commerce, journalistes par exemple se rendant à leur travail)

- Les camionnettes et utilitaires de moins de 3.5 T

- Les véhicules immatriculés à l'étranger

Quant aux transports en commun de parisiens ils restent en accès libre.

comment fonctionne la circulation alternée http://www.franceinfo.fr/actu/societe/article/la-circulation-alternee-lundi-comment-ca-marche-659141

Expliquez-nous... la circulation alternée par FranceInfo

cette mesure n'a été appliquée que deux fois dans le passé en 1997 (soit 18 ans avant ce qui correspond au cycle lunaire saros) et mars 2014

explications de l'adjoint aux transports de la mairie de Paris Christophe Najdovski

et historique de la situation face à la mobilisation politique  http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/03/20/circulation-alternee-passe-d-armes-entre-cecile-duflot-et-segolene-royal_4598026_823448.html

suivre l'évolution de la pollution de l'air de la région parisienne sur le site de airparif http://www.airparif.asso.fr/

Des comptes twitters signalaient que la pollution venait l'Allemagne le jour du pic de pollution. La mine de lignite allemande en serait à l'origine selon ce site http://www.wikistrike.com/2015/03/la-nouvelle-mine-de-lignite-allemande-de-48km-responsable-de-la-pollution-parisienne.html

 

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans pollution
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 00:05

https://soundcloud.com/nasa/sets/solar-system-beyond-sounds

La NASA livre tous les sons des instruments aux décollages en passant par les mouvements et passages de corps célestes

https://soundcloud.com/cnes

le CNES enregistre aussi les sons de Philae

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans astrophysique
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 22:12

Selon cette dernière étude publiée dans la revue science l'eau de notre planète viendrait du nuage interstellaire plus ancien que le système d'un million d'année

http://lci.tf1.fr/science/nouvelles-technologies/de-l-eau-plus-ancienne-que-le-soleil-sur-terre-nouvel-espoir-de-8491213.html

Pour le professeur Tim Harries du département de physique et d'astronomie de l'Université d'Exeter au Royaume-Uni un des auteurs de ces travaux nous pouvons avancer dans notre quête de savoir si la vie existe sur d'autres planètes de notre galaxie.

Pour la principale auteure de l'étude, Ilsedore Cleeves une astronome de l'université du Michigan aux Etats-Unis, ces résultats impliquent qu'une partie de l'eau du système solaire provient de l'environnement dans lequel le soleil est né et qui lui préexistait.

L'eau formée à partir d'atomes d'hydrogène et oxygène est omniprésent. L'astronome Ted Bergin de l'Université du Michigan explique que cette eau sous forme de glace se forme à dix degrés au-dessus du zéro absolu avant la naissance de l'étoile, elle est présente dans la création de tous les système stellaires.

L'espoir de découvrir la vie sur le millier d'exoplanète découverte ce jour dans notre galaxie par le télescope Kepler ne fait que grandir d'autant plus que pour la première fois la présence de vapeur d'eau dans l'atmosphère d'une exoplanète lointaine de la taille de Neptune vient d'être détectée par les astronomes.

Pour ma part je considère que les éruptions solaires ont largement contribué également à répandre l'eau sur notre planète. Et continue de le faire régulièrement.

en complément à cette information voir la video de l'expérience d'une bulle d'eau dans la station spatiale à la gravité 0

http://youtu.be/ntQ7qGilqZE

les dernières videos de l'expérience dans la station spatiale sont expliquées sur slate

http://www.slate.fr/story/94417/astronautes-eau-gopro-iss

 

autre expérience de l'eau en microgravitation dans la station spatiale internationale

la même video en version 3D si vous êtes équipés

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Climat astrophysique
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 17:32

http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2014/06oct_abyss/

Les eaux froides de l'océan profond de la Terre ne se sont pas réchauffées depuis 2005, selon une nouvelle étude de la NASA qui n'explique pas la raison pour laquelle le réchauffement climatique semble avoir ralenti au cours des dernières années.

Les scientifiques du Jet Propulsion Laboratory de la NASA (JPL) à Pasadena, en Californie, ont analysé les données satellites des températures de l'océan de 2005 à 2013 et n’ont pas trouvé de réchauffement dans l'abîme de l'océan à 1.24 miles (1995 mètres) de profondeur. Le co-auteur de l'étude Josh Willis du JPL a déclaré que ces résultats ne jettent pas de suspicion sur le changement climatique lui-même.

Si les eaux de surfaces sont plus chaudes celles des profondeurs ne suivent pas le même processus. La fonte des glaciers n'auraient pas impactée plus que de mesure la hausse du niveau des océans, bien moins que ne le pensaient les scientifiques.

La NASA surveille les signes vitaux de la Terre depuis la terre, l'air et l'espace avec une flotte de satellites et des campagnes d'observation en vol et au sol ambitieuses. La NASA développe de nouvelles façons d'observer et d'étudier les systèmes naturels de la Terre interconnectés avec des enregistrements de données à long terme et des outils d'analyse par ordinateur afin de mieux voir comment notre planète est en train de changer. L'agence participe à cette connaissance unique avec la communauté internationale et travaille avec des institutions des Etats Unis et du monde entier pour contribuer à la compréhension et la protection de notre planète.

Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans Climat
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 13:32
Repost 0
Published by Patricia Régnier - dans sciences eau
commenter cet article

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de la nature. Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg