Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 10:47
à l'occasion des fêtes pascales rappelons que la première vocation de la religion est de relier l'Homme aux mouvements cosmiques

à l'occasion des fêtes pascales rappelons que la première vocation de la religion est de relier l'Homme aux mouvements cosmiques

Pour continuer le fil des idées autour du Soleil tout en mêlant les faits historiques et contemporains les émissions de France Culture restent un excellent support. Adèle Van Reeth avec son émission Les chemins de la philosophie et son record de 2 millions de podcasts mensuels téléchargés reste la figure de proue encore aujourd'hui.

Le sujet s'insère dans le thème abordé dans mon dernier article. Le siècle des Lumières reste lui aussi une focale pour expliquer le monde actuel. L'historienne chercheuse Jalila Sbai s'y réfère également pour rappeler comment Voltaire valorisait l'Islam par rapport à l'Eglise chrétienne.Pourtant c'est bien les Francs Maçons que le philosophe choisit la veille de sa mort et la loi laïcité date de 1905.

Comme en toutes choses un même sujet présente différentes aspérités d'un polyèdre tel qu'exprimer par le Pape Benoît XVI. Le siècle des Lumières s'inscrit dans la suite du Roi Soleil qui le précédait lui-même succédant à la nouvelle vague, que dis-je, tsunami, provoqué par les travaux de Galilée à partir de ses observations sur les taches solaires. 

Pourtant aucune de ces célébrités ont la primeur des observations et découvertes sur le temps objet de toutes les attentions du roi solaire. On oppose Galilée à Aristote mais comme déjà évoqué plusieurs fois sur ce blog seul le psittacisme de l'erreur relayée à travers les âges explique le désaccord. Le découpage du temps à partir du Soleil se faisait bien avant Galilée et les observations solaires également. J'ai déjà rappelé comment le grec Ptolémée mesurait sa géographie à partir des longitudes calculées selon l'angle que forme un rayon de l'ombre du Soleil à la surface de la Terre avec le support de la géométrie pythagoricienne.

De la même manière n'oublions pas de rappeler que les Chinois avaient déjà observé les taches solaires un siècle avant notre ère comme le précise le document de Harvard .

En cette semaine inaugurale de la marche pour la Science qui regroupera samedi 54 pays comme le rappelle Nicolas Martin tous les après-mîdi sur France Culture dans son excellente émission La méthode scientifique ma modeste contribution, néanmoins de premier ordre, pour rappeler que de tout temps les controverses ont causé des souffrances aux chercheurs et scientifiques. Les prêtres étaient déjà martyrisés eux aussi comme l'indique cette rétrospective de l'astronomie chinoise . La responsabilité du scientifique appelé alors "savant" était déjà considérable, ses erreurs d'interprétation ou calcul faisait de lui un supplicié. Pas de droit à l'erreur, surtout sous la justice islamiste. N'est-ce pas encore le même problème aujourd'hui d'une religion qui nomme "Science" la maîtrise du Coran et de la vie de Muhammad son prophète ? 

Déjà les mahométans contestaient les calculs sur le temps et on le voit combien les mathématiques étaient aussi un outil prêtant à confusion par manque de précision que les générations successives de nommés savants puis scientifiques permettent de peaufiner. L'astronomie utile aux oracles des savants remplaçaient les sondages modernes avec leurs intrinsèques zones d'influence et d'incertitude et pourcentage de probabilité ou d'errreur. Une infime imprécision peut avoir des répercussions insoupçonnées.

N'est-ce pas les mêmes défauts que reproche Donald Trump le chrétien ? Tout n'est-il pas un niveau de compréhension, interprétation, orientation ou priorité ? Le président Trump l'a dit lui même, je supprime la loi sur le réchauffement climatique pour autoriser l'exploitation de l'extraction minière charbon, gaz et pétrole et laisser les chercheurs travailler sur leur mission première à l'agence de l'environnement sur la qualité de l'air et de l'eau.

Les Sciences doivent faire travailler entre eux les savants et scientifiques de divers secteurs mais les masses financières que nécessitent ces synergies sont telles que des priorités doivent être érigées. Pour faire ma Géraldine Mosna Savoye je suggère donc de calibrer les sujets et cibler les priorités convergentes. En l'occurrence retrouvons l'héliocentrisme autour du Dieu unique des Anciens. Différentes cultures ont toujours placé le Soleil au centre de leur panthéon, telle Damas encore transpercées des flèches (sham) ardentes des passions guerrières. Parenthèse me permettant de rappeler à Jean Noel Jeanneney et Jean Pierre Filiu que Sham, nom donné à Damas symbolise le nord, mais aussi la flèche qui peut représenter les ardents rayons du Soleil.

La flèche indique la direction, le Nord pointant Damas, mais l'impact de sa cible n'est-elle pas aussi celle du rayon obliquant sur le sol  du désert des nomades ? Tous les éléments sont ici réunis pour rechercher les économies d'échelle. 

Le premier, et unique, point, s'il doit en demeurer un, à ma contribution pour la marche des Sciences est de reformuler la définition du réchauffement climatique qui a toujours inquiété les civilisations. Si depuis le début le politicien Al Gore, ce faux prophète, n'avait pas interdit de reconnaître le rôle de l'activité solaire dans les changements climatiques nous ne serions pas encore à nous déchirer pour un orgueil mal placé (heureusement la perversité inhérente à l'humanité ne puni plus comme les mahométans de la Chine moyenâgeuse). Des prêtres catholiques ont subi un pire sort au Moyen Age qui n'est pas sans rappeler la récente histoire du Moyen Orient qui me permet de faire un rapprochement à la vie et l'oeuvre de Yukio Mishima qui inspire sa myriade de fidèles lecteurs

Evitons donc les sacrifices inutiles, reprenons nos esprits, ne laissons pas les lances transpercer le monde comme le montre le symbole Ottoman remis au goût du jour par le gouvernement de l'AKP uni au MHP en Turquie.

Faisons également en sorte de ne pas finir immolés comme Djamel le clown algérien devenu martyr en France pour ne pas avoir su dire au bon moment qu'il voulait devenir acteur.

 

Depuis 20 ans je le répète, le Soleil est à l'origine des changements climatiques à l'échelle astronomique. Bien évidemment que l'activité humaine doit en tenir compte et apprendre comment gérer cet impondérable. Nier cette vérité nous expose à toutes les vicissitudes à l'origine des guerres de religion comme.

Je viens de découvrir que cette démarche s'emboîte parfaitement dans le dénouement du conflit du sham (nom de la ville de Damas représentée avec 3 rayons posés sur un prisme). Shams signifiant Soleil en arabe, peut-on conclure qu'originellement plusieurs rayons forment un Soleil ?

L'assyriologie devient de fait une source d'inspiration pour comprendre que, comme le mentionnent les tablettes babyloniennes, intitulées "l'épopée de la Création" ,retrouvées sur le site archéologique irakien, Mardouk le dieu Soleil porte cinquante noms selon les civilisations mais tous les hommes doivent le vénérer. Sans lui la vie sur Terre est impossible comme démontré tout au long des écrits de ce blog.

En aparté il est tout de même évident de rappeler que les Arabes vénèrent la Lune alors que tout indique que leurs aînés préconisaient de tourner toute leur attention vers le Soleil,l'unique créateur de toutes vies sur Terre. L'Etat Islamique qui revendique la victoire sur le sham est lui aussi dans l'erreur absolue. Corrigeons ces erreurs avant que le temps m'empêche d'y remédier.  

Voilà donc pour la question du climat, réconcilions les orgueils, comme à Babylone, revenons aux fondamentaux.

Le documentaire ARTE "la bataille de Mossoul" par Bernard Henri Levy nous permet d'écouter l'évêque syrien catholique de la cathédrale de Karakosh réciter, heureux, sa prière dans la ville libérée 'Gloire à Dieu père du Soleil et de la Lune, du vent et des étoiles, du feu et des rivières, gloire à Dieu qui donne naissance, l'Unique Créateur, tu es le  plus haut". Sans le Soleil point de vie. Cette liturgie s'inspire de "l''Epopée de la Création" évoquée plus haut.

Il nous reste à combiner ces calculs pour réconcilier l'irréconciliable. Mais comme nous le voyons ils sont à l'origine de bien des conflits depuis la nuit des temps. Du moins depuis que les migrations humaines ont fait dériver les tribus sur des "tells" séparés de plusieurs kilomètres. Les incitant à cultiver leur propres interprétations sur l'origine commune du Dieu unique Soleil.

Les différentes recherches sur l'atome à Saclay ou ailleurs ne peuvent que confirmer mes allégations. Les calculs précis sur l'atome concourent à enfin arriver à la Grande Unification si chère à Einstein et toutes les têtes chercheuses physiciennes.

Et si regarder de plus près l'Eglise syriaque permettait d'accomplir la mission de Paul, apôtre des Nations. La symbolique de la place du Vatican nous rappelle que l'apôtre du peuple élu s'appelle Pierre. Le message de l'Etre Cosmique est évident, le reste n'est que fioriture et fantaisie pour améliorer la gestion des nourritures terrestres que cette période Pascale offre avec d'autres pieuses festivités pour jouir de la vie et ses plaisirs en toute simplicité. Qualité humaine qu'abhorrent les avides de pouvoirs et milliards, qu'ils y soient déjà arrivés ou qu'ils se fixent ces objectifs tel un Mehdi Meklat ne comprenant pas que ses interviewés puissent aspirer à un bonheur fait de la routine du quotidien réduit au minimum, VITAL. N'est-ce pas le coeur du message de toute religion quelle quelle soit ? VIVRE et profiter des rayons du Soleil sans chercher à surpasser les orgueils surtout quand ils sont dans l'erreur absolue comme l'Etat Islamique coaché visiblement par la confrérie des frères musulmans organisation terroriste alliée d'al qaeda et de la mafia des loups gris au gouvernement en Turquie avec le MHP.

Patricia Régnier.

mise à jour le 05.05.17 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patricia Régnier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de celle produite naturellement via l'activité solaire Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog. Le Nouveau Colosse Pas comme ce géant d’airain de la renommée grecque Dont le talon conquérant enjambait les mers Ici, aux portes du soleil couchant, battues par les flots se tiendra Une femme puissante avec une torche, dont la flamme Est l’éclair emprisonné, et son nom est Mère des Exilés. Son flambeau Rougeoie la bienvenue au monde entier ; son doux regard couvre Le port relié par des ponts suspendus qui encadre les cités jumelles. "Garde, Vieux Monde, tes fastes d’un autre âge !" proclame-t-elle De ses lèvres closes. "Donne-moi tes pauvres, tes exténués, Tes masses innombrables aspirant à vivre libres, Le rebus de tes rivages surpeuplés, Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte Je dresse ma lumière au-dessus de la porte d’or !" 'Le Nouveau Colosse' de Emma Lazarus (1849-1887) poétesse pour la donation à la statue de la Liberté érigée à New York.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg