Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 19:05
Primaires socialistes

Dimanche prochain nous déciderons qui portera l'étiquette socialiste aux élections présidentielles 2017. Je voulais expliquer mon point de vue notamment sur l'ambiguïté du candidat Benoit Hamon qui pendant des années critique le gouvernement sur l'encadrement de l'Etat, budget de l'armée etc. et qui dit spontanément au débat télévisé vouloir plus d'armement alors qu'il a voté contre le budget etc. Puis pensais qu'il était plus important d'aborder l'autre ambiguïté du président des USA Donald Trump. Finalement en écoutant la conclusion du professeur de philosophie à l'université libre de Bruxelles je me dis qu'il est normal d'hésiter puisque l'entretien est infini. la conversation scientifique Michel Meyer Etienne Klein ce qui peut expliquer les atermoiements des uns et des autres. Mais alors les quelques 800 000 électeurs qui ont voté Benoît Hamon risquent d'être déçus si une fois président, comme l'ex président de l'université Paris 8, il appelle les CRS à chaque manif....déjà le lendemain de l'annonce des résultats en sa faveur plusieurs incidents pertubateurs ; l'usine de papier d'Arménie incendiée, braquage de diamantaire et de convoyeur de fond, enfant tué dans une école...

Donc il n'est plus question d'Empires mais de puissance et pouvoir comme l'illustre les négociations et rapports de force entre Donald Trump et Teresa May première chef de gouvernement à rencontrer le président des Etats Unis nouvellement élu sur ce programme du complot mondial contre les USA;

Ne vous trompez pas à la présidence Benoît Hamon aura lui aussi ce sentiment de puissance, la vie change dans les fastes et responsabilité de la République. Manuel Valls ne s'en était pas si mal tiré en toute honnêteté et courage. Pas sûr que Benoît Hamon soit plus performant. Il semble ne pas avoir encore endossé le costume de président car il refuse d'impliquer sa famille. Comment fera-t-il pour y échapper, c'est quasiment impossible. La femme de Nicolas Sarkozy a fui la situation il n'est pas exclu que celle de Benoît Hamon suive ce chemin.....Il faut choisir !

Donald Trump lui a chosi de laisser son Empire pour sauver les USA. Tel un héro de Marvel  "Captain America" est de retour sous les traits de "super Trump". Il ne fallait pas le laisser fantasmer le destin des héros américains, l'enfant qui sommeille en chacun de nous comme en  Donald Trump à réveillé l'énergie de l'instinct de survie qui nous anime tous, Et voilà super Trump se défaire de ses habits de père d'un empire familial pour endosser le costume de captain America. Il ne veut pas nous quitter sans avoir concrétisé la réalité du comics fanatisé pour faire '"America great again" . Rappeler que l'idée vient d'un enfant issu de l'immigration n'est pas anodin en cette période de leur stigmatisation par "super Trump". Message que Steve Jobs PDG d'Apple s'oblige à afficher en répétant pour la seconde fois depuis 2005 que son père naturel est Abdul Fattah Jallali originaire de Homs en Syrie, ville en guerre encore aujourd'hui, réfugié au Liban avant de fuir l'instabilité et migrer aux USA. 

Une époque s'efface peu à peu qui en ouvre une autre, incertaine, inquiétante. Les souvenirs reviennent comme un soulagement pour tous. Une cure de jouvence, même les insoumis en appellent à la septuagénaire Chantal Mouffe pour mener la bagarre générale.

Lui même immigré, comme Mélanie Trump, Stanley Martin Lieber, plus connu sous le nom de Stan Lee, réussit à sauver Timely de la mouise en 1962 pour en faire l'empire industriel américain connu sous le nom de Marvel. Il n'avait pas imaginé qu'un jour le nostalgique Trump viendrait tel un sauveur avec son slogan "make America great again" réveiller les héros historiques des comics. Ne voyez-vous pas le côté héro Marvel de ce brave Donald Trump ? Sa sincérité et fraîcheur enfantine le rendent touchant, son aura et stature l'ont imposé aux yeux des grands électeurs. Il a toute légitimité pour accomplir sa mission en toute fierté.

Bien sûr ses manières, pas toujours faciles à comprendre surprennent. Plusieurs aspects ont été détaillés sur ce blog. Il met la planète sans dessus-dessous, malheureusement, il n'est pas le seul, il faut bien l'admettre. Comme dit le sociologue Bernard Lahire expliquer n'est pas excuser  Cela permet de comprendre. Comment espérer vivre tous ensemble si cette forme d'altruisme n'est pas partagée par tous, même entre ses frontières (physiques ou morales) que cherche à instaurer "Super Trump" pour se protéger. comme l'explique l'anthropologue Michel Agier, l'éxogamie est essentielle autant que la frontière qui fait miroir.

Je lis les critiques et attaques, à commencer par celles de l'ONU. Donald Trump le mérite, mais un homme qui parle avec son coeur et ses tripes comme le fait Donald Trump peut-il être vraiment mauvais et susciter autant d'adhésion ? Cet homme est porté par la foi, il l'a dit et répété, c'est même l'argument employé par Mélanie dans son premier discours "je crois en Dieu". Première des conditions pour être président des Etats Unis.  

Après avoir prêté serment sur les deux bibles dans les mains de son épouse, celle de Martin Luther King et de sa mère, ce héro moderne peut s'envoler et se surpasser. Comme déjà dit il ne prend pas toujours le bon chemin, la preuve avec l'"islam ban", acte fondateur surtout symbolique quoique choquant et illégal mais temporaire. Je lui reproche surtout de faire appel aux mafias sans sourciller et de ne pas vouloir voir que les frères musulmans se cachent derrière le président turc. "Super Trump" dit avoir déchu Hillary Clinton pour combattre les frères musulmans il est mal parti. Je l'aurai prévenu, mais il s'en fiche. Laissons le héros agir, Un héro ne pleure jamais. Il se remet toujours de ses déboires. il fonce porté par la conviction d'avoir raison. Poussé par la foi, il est invincible, rien ne peut l'ébranler galvanisé qu'il est.

Tout en reconnaissant ses erreurs de jugements, j'admets qu'il n'a peut-être pas entièrment tort de vouloir donner une leçon à l'ONU. Cette institution qui se laisse à ce point décomposer par l'Islam en acceptant le refus du droit à l'apostasie mérite d'être rappelée à l'ordre. Je m'y emploie régulièrement, sans effet il faut avouer. Mais ne désespérons pas, l'enjeu est si crucial, vital même. Je me sens aussi pousser des ailes, le privilège n'appartient pas qu'aux jeunes intrépides..

Donald Trump a tort mais l'ONU n'a pas complètement raison. Elle n'a pas à donner de leçon de droit quand celui de l'apostasie est ainsi bafoué. Son respect est garant du vivre ensemble que tous implorent sans jamais accepter les règles qui le permettent dont le droit à l'apostasie en est la clé.En écoutant Mireille Delmas-Marty juriste au collège de France je comprends pourquoi ce relâchement. Sa position sur l'adaptation du "droit commun différencié" est certes louable mais si elle oublie de fixer les fondamentaux le problème des guerres et déplacements de populations ne sera jamais réglé. Comment "goûter les différences" échanger sans se perdre et se dénaturer et refuser le droit de changer d'opinion ou avis ? Nous entendrons toujours parler de crimes d'honneur (honneur que réclame implicitement le vindicatif Marwan Muhammad directeur exécutif du CCIF au soir des résultats de la primaire socialiste, voir copie ci bas) 

A tel point que maintenant Caroline Fourest est ostracisée par tous, plus  personne défend le droit à l'apostasie, tout le monde se déchaîne contre l'islamophobie qui est venue remplacer le droit humain de base. Tout le monde détricote tout, jusqu'aux règles du vivre ensemble. Pas étonnant que les guerres s'intensifient. 

Donald Trump n'est pas un modèle mais il faut comprendre où son coeur est blessé. Lui ne parlera pas de droit à l'apostasie mais de chrétienté. La racine du mal n'est pas si éloignée. C'est le fait de pouvoir choisir en toute liberté. Les procès faits aux chrétiens qui refusaient d'appliquer le se plier au droit des LGBT leur empêchaient de vivre leur foi en toute liberté et leur ont coûté parfois très cher jusqu'à la faillite d'entreprise.. Super Trump a sorti ses habits de "captain America" pour les sauver.

Dans un autre registre mais sur le même thème, la laïcité mal comprise et mal expliquée est venue perturber les primaires socialistes. Manuel Valls maladroit l'aborde par la question du voile essentiellement alors qu'il faut rester sur le domaine du droit. Insister sur le droit à l'apostasie essentiel. Plutôt que d'ostraciser une association mieux aurait valu défendre le droit, rien que le droit. Cela aurait évité les esclandres comme je peux le lire sur le site du CCIF. Il évoque l'ONU mais pas pour le droit à l'apostasie, pour l'islamophobie qui vient interdire le droit à l'apostasie, donc à la différenciation et liberté, pour chacun. Ce qui implique obligatoirement le droit à l'apostasie inaliénable. L'Islam qui le détruit sera lui aussi détruit s'il persiste à accuser d'islamophobie ceux qui ne font que défendre l'apostasie.

Alors que tous recherchent auprès de personnes âgées les sources d'inspiration, pourquoi rejeter ce droit si important ? A croire qu'ils veulent vraiment la guerre. Que l'ONU ne vienne pas pleurer, les guerres et déplacés sont de leur fait. Le manque de projet socialiste n'est pas fait pour changer quelque chose puisque tous laissent faire, aucun programme aborde la question. Dans ces conditions attendons-nous à d'autres guerres, de plus en plus violentes.

 

Primaires socialistes

Regardez, écoutez, appréciez et jugez. 

pour ne pas défendre l'apostasie avec la même intensité que les musulmans ont réussi à le faire interdire à l'ONU les guerres continuent, l'ISIS en rajoute en tuant encore à Raqqa prétextant l'apostasie.

L'ONU est responsable;

Elle a tort d'ouvrir la boîte de Pandore aux guerres et déplacés que le non respect de ce droit génère. Tort de propager l'idée d'interdire ce droit, tort de faire se dresser des héros de la trempe de Donald Trump. Il ne lâche pas ses affaires de gaité de coeur. Imaginez un instant l'état dans lequel est son coeur. Il se donne à corps perdu pour sauver son idéal contre ce qu'il estime en être la cause. L'ONU en fait partie autant que ISIS. L'ONU est à l'origine du réveil de Donald Trump comme celui des islamistes modérés ou extrémistes. 

En cherchant cette vidéo je vois un encart disant que Donald Trump a interdit les noirs et musulmans en favorisant blancs et chrétiens.

Donald Trump ne fait qu'appliquer ce sur quoi il a juré lors de l'investiture, la Bible.

Il faut, soit changer la constitution des USA, soit l'accepter.

Donald Trump a signé un décret concernant 7 états islamistes pour une période de 120 jours ; a réduit de moitié le chiffre des demandeurs d'asile autorisés à rester sur le territoire américain, les chrétiens des 7 etats ne sont pris en compte qu'après une délai de 30 jours, enfin si j'ai bien compris. Cette mesure et exceptionnelle pour marquer le début de son mandat.

A titre d'exemple en France des écoles coraniques non déclarées, de plus en plus nombreuses, on y parle arabe et anglais mais Manuel Valls a perdu la primaire parce qu'il parlait d'Islam.

Les jeunes issus de la troisième génération d'immigration défendent toujours l'Islam, L'engouement pour la levée de l'armée messianique du shâm découle de ce processus de réappropriation (de 'son honneur comme dirait Marwan Muhammad qui n'en manque pas s'estimant détenir une lourde responsabilité de maintient de l'Islam et de la oumma),

je citerai leur égérie Souid Sihem qui écoutant le dernier débat de la primaire socialiste a lancé l'OP anti-Valls au lieu de chercher à comprendre..La communicante engagée pour valoriser l'image du Qatar et de l'Arabie Saoudite a assimilé le candidat à un réactionnaire de droite. Pourtant elle n'est pas un exemple de prolétariat victimaire elle serait plutôt une pasionaria des grands palais pour défendre sa littérature sur la mémoire d'un Mohamed Merah qu'elle estime victime d'un complot d'Etat. Pour ma part je pense que s'il a pu être victime d'un complot c'était celui d'un inside job où il était en même temps complice des frères musulmans dirigés par la Turquie d'Erdogan en sous main. Souid Sihem peut émettre son analyse autant que moi-même ou la #rimecon.

Les frères musulmans organisation terroriste n'en n'a pas fini tant que toutes les nations ne les ont pas clairement inscrits sur la liste internationale des terroristes avec leurs associés les loups gris qui mettent le moyen orient à feu et à sang dans l'engagement de la guerre finale du Shâm qu'ils veulent s'approprier pour accomplir la domination du monde comme ils l'interprètent. 

Mais de cela même les jeunes occidentalisés épris de foi coranique ne veulent discuter sans brandir les armes ikhwan. La oumma oblige, comme à l'OTAN où siège la Turquie Ikhwan, un pour tous tous pour un.

Patricia Régnier                                                                                                               mise à jour 01.02.2017 à 23H35

La laïcité est la liberté de la pensée, le fait que nous ayons le droit de douter et même à douter de notre propre doute. Le conseil d'Etat belge qui a statué pour autoriser la prof de philosophie a enseigner l'islam sans pouvoir discuter ou interdire de douter est en totale obstruction au droit de douter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de celle produite naturellement via l'activité solaire Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog. Le Nouveau Colosse Pas comme ce géant d’airain de la renommée grecque Dont le talon conquérant enjambait les mers Ici, aux portes du soleil couchant, battues par les flots se tiendra Une femme puissante avec une torche, dont la flamme Est l’éclair emprisonné, et son nom est Mère des Exilés. Son flambeau Rougeoie la bienvenue au monde entier ; son doux regard couvre Le port relié par des ponts suspendus qui encadre les cités jumelles. "Garde, Vieux Monde, tes fastes d’un autre âge !" proclame-t-elle De ses lèvres closes. "Donne-moi tes pauvres, tes exténués, Tes masses innombrables aspirant à vivre libres, Le rebus de tes rivages surpeuplés, Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte Je dresse ma lumière au-dessus de la porte d’or !" 'Le Nouveau Colosse' de Emma Lazarus (1849-1887) poétesse pour la donation à la statue de la Liberté érigée à New York.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg