Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 14:23

suite au dernier attentat commis sur un prêtre catholique

Les attentats se succédant en France la confirmation est acquise que pour faire face aux aléas sécuritaires la litanie "nous sommes tous unis" est la panacée libératrice. Sauf qu'un succinct état des lieux met en exergue les entorses au chant hexagonal :

- Ne sont concernés que les représentants des organisations religieuses

- Les statuts de l'association COEXISTER initiatrice du mouvement lui interdisent d'intégrer les condamnés dans ses programmes du "vivre ensemble"

- D'autres organismes impliqués dans la défense religieuse refusent la participation à tout programme national devant empêcher l'expansion du terrorisme, tel le CCIF constitué à l'origine en 2003 pour ester en justice contre les lois anti-terroristes suite aux attentats du 11.09.01 et du patriot act. J'ai nommé Marwan Muhammed directeur du CCIF militant aguerri de la cause musulmane promue au niveau international par une vaste intelligentsia pseudo "oumma" (mais, après enquête minutieuse de ma part, le plus souvent stimulée par les mafias sunnites comme celle du mafieux notoire Sedat Peker https://www.cairn.info/revue-outre-terre1-2005-1-page-83.htm qui a pignon sur rue et dénonce avec la Turquie l'islamophobie à l'OSCE pour faire adopter ce délit au niveau international).

De ces trois principaux ensembles du "nous sommes tous unis" nous repérons déjà les restrictions. Leur incantation même si elle fait du bien à entendre et prononcer ne peut être un rempart à la lutte contre le terrorisme et ses racines. Comme un voile ce rêve permet de se draper sous un ornement sacré qui malheureusement n'a jamais permis de combattre les réseaux de la violence. Le sort du père Jacques Hamel égorgé dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray nous oblige à bisser cette évidence. Pourtant les hommages justifiés à sa dévotion nous rappellent qu'il permit de léguer le terrain de la mosquée locale à l'Euro symbolique.

L'incantation du "tous unis" n'est pas le rempart contre la violence s'il n'est pas accompagné de programmes raisonnés.

Force est de constater que fréquemment les personnes aux comportements déviants sont expulsées des mosquées par les imams refusant toute politique pour enrayer le phénomène au motif que ce n'est pas leur problème et qu'ils n'ont rien à voir avec ces musulmans atypiques. C'est encore moins à eux de régler les dérives de ces personnes ne s'intégrant pas dans la société elle-même pourvoyeuse du mal qui la ronge. Pas étonnant d'entendre dire au sujet des terroristes "mais ce n'est pas un vrai musulman, il ne fréquentait pas la mosquée". Et pour cause, le plus souvent les imams eux-mêmes les en expulsent.

Malheureusement même son de cloche du côté du CCIF dont le but est d'ester en justice mais uniquement contre ceux qui portent atteinte à l'islam. Les personnes au comportement perturbé sont là aussi le cadet de leur souci et le directeur Marwan Muhammad répond à ceux qui lui demandent de faire quelque chose pour aider à résorber le problème terroriste "je ne connais pas ces personnes, réglez-vous même le problème, cela ne me concerne pas" (concerné par l'islamophobie mais pas par le terrorisme, bref, passons). Une fois de plus ils ne sont pas unis pour régler le problème de société qui (selon leur jugement) a elle-même généré ses propres monstres. Comme si les prêches successives s'attaquant aux mécréants, à la société consumériste etc. ne créaient pas les hydres rebelles à l'occidentalisation des us et coutumes. Le fait de revendiquer et militer pour des valeurs musulmanes au sein des entreprises, de la société dans son ensemble relève du même idéal pro-califat revendiqué par l'Etat Islamique (EI) et ses dévots. Que n'avons-nous pas lu sur les réseaux sociaux au début de l'instauration de l'EI en 2014 (déjà) "de toute façon faut pas le cacher, les jeunes musulmans aspirent au califat, le but de tout vrai musulman"

Je constate dans le cas de Marwan Muhammad qu'il encourage les procès contre toute atteinte à l'islam mais refuse de s'attaquer à ceux qui ont des comportements déviants, y compris envers l'islam puisque les imams des mosquées, souvent pour seule réponse, les rejettent dans la nature sans signaler aux forces de l'ordre républicain les menaces que ces personnes représentent pour l'Islam, leur communauté, à fortiori pour la société (qui les aurait elle-même procréés).

S'ils étaient vraiment un obstacle au développement de l'islam, le CCIF serait le premier à ester en justice puisque telle est sa vocation première. Pourquoi ne le font-ils pas ? Illogique !

Conclusion : ces personnes ne portent pas tort à l'Islam dans le fond sinon les imams (très prompts à dénoncer quand cela ne va pas) mettraient leur cas dans les mains bienveillantes du CCIF, défenseur de l'Islam, à défaut de les signaler à la police ou la collectivité. Autre acte irraisonné, les auteurs d'attentats, musulmans, sont enterrés dans les carrés musulmans comme le remarquent certains. Preuve est fournie que les musulmans sont concernés par leurs frères shismatiques et les connaissent puisqu'ils les accueillent en leur sein.

Premier constat : Les apprentis terroristes ne sont pas le problème du CCIF ou des imams, c'est à la société qui les a produits à régler elle-même le problème.

Actons donc la position des représentants et défenseurs de l'islam, ils ne sont pas unis et rejettent la faute sur la société. Nous espérions que le message soit entendu et attendions énormément de la jeune association récompensée par le président Hollande lui-même et de lui confier la mission de faire coexister le vivre ensemble. Les programmes sont largement répandus de par le monde à tel point que son président fondateur reçoit Outre Atlantique un prix de jeune entrepreneur prometteur. Il m'avait semblé décelé un certain agacement chez Marwan Muhammad qui peut voir en Samuel Grzybowski un concurrent faisant de l'ombre à son propre combat unitaire en pro-islam. Mais je me trompe sûrement car "nous sommes unis" et la taqiya n'existe, mais alors, absolument pas ! Même la Turquie en théorie selon l'UE n'adhère pas à cette méthode de gouvernance politique, sauf que mise à l'épreuve des faits la pratique montre qu'il n'en n'est rien.

La taqiya est la ruse de l'islam, ce qui fait dire à certains arabes non musulmans "ne faites jamais confiance à un musulman, vous lui accordez les doigts ou la main, il vous prend le bras et le corps puis vous disparaissez".

Cela fait froid dans le dos, mais après tout les frissons éveillent les sens comme dirait l'autre, aussi je vous encourage à toujours garder ce refrain en mémoire, surtout lorsque votre être ne frémit plus pour X raison, soulagez-vous par vous-même, auto-érotisme assuré grâce à la méthode taqiya...la coquine

Nous sommes tous unis surtout si c'est pour aboutir à un monde où l'islamisme et le terrorisme ne sont combattus que par les seuls pourfendeurs de l'Islam que nous soumettons quoiqu'il en soit aux tribunaux pour islamophobie, telle pourrait sembler la devise des défenseurs et prosélytes islamophiles. Le serpent qui se mord la queue dirait encore l'autre coquin !

Passons outre cette réalité, adoptons le mode taqiya institutionnalisé (quels coquins nous sommes tous !) et faisons comme si nous étions réellement unis dans la lutte contre le terrorisme du djihad radical et mafieux.

Nous buvons alors les paroles des concepteurs du slogan et chantons tous en cœur "nous sommes unis" sauf que voilà une fausse note rend le "tube" inaudible. A force de passer en boucle au lieu de soulever les montagnes il diffuse l'injustice inscrite dans les statuts de l'association : en sont exclus les condamnés;. Et badaboum bouboum ! le "tube" tombe en désuétude.

Les "fichés S" n'existaient pas encore à la rédaction des statuts de COEXISTER, mais vu que tout ce qui touche de près ou de loin la justice n'est pas l'objet de l'association il est plus que probable que les "fichés S" n'intéressent pas le vivre ensemble. Ils sont du ressort de la justice exactement ce que disent représentants et défenseurs de l'Islam vus précédemment. Sauf que les imams réclament leur présence dans les aumôneries des prisons. Comme quoi la justice les concerne aussi. Pourquoi donc ne pas agir en amont, avant de rejeter les marauds dans la nature, à la merci des terroristes mafias et de leur réseau de l'économie crapuleuse souterraine ?

La logique et la raison voudraient que les "fichés S" soient pris en charge non seulement par la justice mais surtout par ceux qui font de "nous sommes unis" le slogan de leur organisation percevant à cet effet subvention et mission de la part de l'Etat.

Dans l'exemple des jeunes terroristes égorgeurs du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray Abdel-Malik Petitjean et Adel Kermiche tous deux "fichés S" pour avoir voulu rejoindre l'EI http://www.linternaute.com/actualite/societe/1321103-abdel-malik-petit-jean-et-adel-kermiche-les-deux-terroristes-de-saint-etienne-du-rouvray/ pourquoi l'association COEXISTER n'aurait-elle pas reçu en son sein ces jeunes sur la corde raide entre terrorisme et société monstrueuse qui créerait ses démentiels ? La vocation de cette jeune association n'est-elle pas d'entourer les jeunes pour qu'ils restent unis ? Pourquoi laisse-t-elle sur le bord du chemin des "fichés S" ? Cela ne tient pas la toute tout si l'on se maintient dans la logique fixée par le fondateur de l'association.

Adel et Abdel, 19 ans, étaient assignés à résidence chez leur parent alors qu'à deux reprises ils avaient voulu quitter le domicile familial, preuve qu'ils aspiraient à l'évasion. La justice devrait comprendre que l'assignation à résidence est ici vécue comme une prison non rédemptrice. Si la justice visait la réinsertion de ces jeunes en leur évitant la prison, il me semble qu'il manquait un volet social à la mesure et qu'une association comme COEXISTER est indiquée pour appliquer les bonnes paroles des fascicules et supports de communication diffusés à l'envi par ses membres en France et ailleurs. Une façon pour les jeunes apprentis djihadistes épris d'aventure de s'engager dans la résilience de manière positive et constructive du "nous sommes unis".

Alors sommes-nous tous unis ou laissons-nous à la société productrice de monstres (selon de nombreuses prêches et jugements, diffusées sur twitter par exemple), la responsabilité des rogatons envoyés dans les mains des mafias (y compris du djihad sunnite) sans que nous dénoncions ces mafias avec force et vigueur ?

Ce défi est prioritaire au XXI° siècle avant tout autre considération, surtout au sein des institutions UE, ONU, OSCE, OTAN, FIFA etc. qui plient sous les injonctions djihadistes et mafieuses d'un Sedat Peker l'idole de la jeunesse en Turquie et dans le monde musulman.

https://pbs.twimg.com/media/CnzOdktXEAAAfFY.jpg autre étrange version du vivre ensemble en ne facilitant pas le travail auquel pourtant l'ingrat Marwan Muhammad refuse de participer obligeant les autres de s'y coller. Est-ce par cartel et crânerie ou par lâcheté envers les mafias sunnites et djihadistes menaçantes, ou les deux mon général ? Quelle tristesse ! Quelle connerie la guerre et le djihad ! comme aurait dit l'autre en son temps revenu !

Patricia Régnier

diverses assertions sur le report de responsabilitédiverses assertions sur le report de responsabilitédiverses assertions sur le report de responsabilité
diverses assertions sur le report de responsabilitédiverses assertions sur le report de responsabilitédiverses assertions sur le report de responsabilité

diverses assertions sur le report de responsabilité

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anonymous 31/07/2016 19:09

les mesures politiques prises contre le terrorisme par l'Etat français contrairement à ce que dit un du CCIF qui pourtant a souvent porté plainte contre l'Etat pour application de ces mesures (ils ne sont pas à une schizophrénie près) http://www.gouvernement.fr/action/la-lutte-contre-le-terrorisme

anonymous 31/07/2016 19:06

le premier ministre annonce régler la question de l'Islam entre tous ce qui ne plaît pas aux membres du CCIF et leur direction http://www.lejdd.fr/Politique/Valls-Il-y-a-urgence-a-aider-l-Islam-de-France-a-se-debarrasser-de-ceux-qui-le-minent-de-l-interieur-799936
par contre les anciens ne comprenant plus les jeunes qui ne veulent pas aider à régler le problème de djihad décident de sortir de leur réserve en prenant leur responsabilité http://www.lejdd.fr/Societe/Apres-Saint-Etienne-du-Rouvray-des-messes-interreligieuses-partout-en-France-800167

anonymous 31/07/2016 19:26

erreur le lien des instances musulmanes qui décident de relancer la fondation pour l'organisation musulmane non opérationnelle, on se demande pourquoi ? Dissensions entre factions ou générations ? http://www.lejdd.fr/Societe/Religion/TRIBUNE-Nous-Francais-et-musulmans-sommes-prets-a-assumer-nos-responsabilites-800095

anonymous 29/07/2016 21:13

on voit ici confirmation de leur mensonge pour tromper le monde. Poignant témoignage de faits réels vécus par le frère de Mohamed Merah http://islamophobie.org/abdelghani-merah-racines-mal/ Les racines du mal sont profondes

anonymous 29/07/2016 01:44

https://twitter.com/serenadechafik/status/758755369854394369 les parents de Abel enseignants avaient assuré qu'ils s'occuperaient de l'insertion de leur fils afin de lui éviter la prison

anonymous 29/07/2016 01:00

d'après le canard enchaîné Bernard Cazeneuve aurait évoqué la possibilité d'un concordat avec l'Islam Laurence Marchand Taillade Présidente de l'Observatoire de la Laïcité du Val d'Oise & secrétaire nationale du Parti Radical de Gauche. PRG s'en inquiète à juste titre en demandant des précisions non encore fournies https://twitter.com/LMTaillade/status/758365020153675776

Présentation

  • : climat-soleil évolution
  • climat-soleil évolution
  • : Le climat, enjeu mondial majeur, de lui dépendent les conditions de notre environnement. Les gaz à effet de serre sont le produit de l'activité humaine et de celle produite naturellement via l'activité solaire Plusieurs éléments convergent pour pousser les études sur ces interactions qu'un physicien retraité jugeait essentielles (il avait le diagnostic mais pas la méthode). C'était aussi le cas d'un chercheur bordelais du 20° siècle. Vous découvrirez leur nom au travers les liens et articles du blog. Le Nouveau Colosse Pas comme ce géant d’airain de la renommée grecque Dont le talon conquérant enjambait les mers Ici, aux portes du soleil couchant, battues par les flots se tiendra Une femme puissante avec une torche, dont la flamme Est l’éclair emprisonné, et son nom est Mère des Exilés. Son flambeau Rougeoie la bienvenue au monde entier ; son doux regard couvre Le port relié par des ponts suspendus qui encadre les cités jumelles. "Garde, Vieux Monde, tes fastes d’un autre âge !" proclame-t-elle De ses lèvres closes. "Donne-moi tes pauvres, tes exténués, Tes masses innombrables aspirant à vivre libres, Le rebus de tes rivages surpeuplés, Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte Je dresse ma lumière au-dessus de la porte d’or !" 'Le Nouveau Colosse' de Emma Lazarus (1849-1887) poétesse pour la donation à la statue de la Liberté érigée à New York.
  • Contact

L'eau

Recherche

Texte Libre

 

http://www.ehabich.info/images/synchro/whole_earth.jpg